Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

14 déc. 2006 17h20 HE

Ville de Montréal : Les faits saillants du comité exécutif du 13 décembre 2006

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 14 déc. 2006) - Le président du comité exécutif de la Ville de Montréal, M. Frank Zampino, a présenté un compte rendu des principales décisions qui ont été prises par le comité exécutif à sa séance du 13 décembre 2006.

Au cours de cette séance, les membres du comité exécutif (CE) ont autorisé le renouvellement du contrat de soutien technique d'Oracle du Service de sécurité incendie de Montréal (SIM), pour la période du 1er janvier 2007 au 31 décembre 2007 et ont, à cette fin, autorisé une dépense de 102 218 $. Le maintien de ce contrat de service permettra au SIM d'assurer un accès au soutien technique ainsi qu'à l'expertise technique de la firme Oracle. Ce contrat vise l'ensemble des outils de développement, les serveurs d'applications ainsi que les bases de données opérationnelles utilisées par le Service notamment pour l'exploitation du système de gestion des interventions (SGI). Il demeure essentiel de renouveler le contrat de soutien et d'entretien de ces logiciels afin de tirer meilleur profit de l'évolution technologique ainsi que des améliorations et corrections constantes apportées sur les produits de la firme Oracle. Cette dépense sera entièrement assumée par l'agglomération.

Le CE a aussi approuvé trois projets de convention par lesquels la Ville retient les services de trois firmes pour la réalisation du projet de rénovation de la station de pompage McTavish et a autorisé à cette fin les dépenses afférentes : un contrat de 277 582 $, à la firme Lapointe Magne et associés, ayant obtenu le plus haut pointage, pour des services professionnels en architecture; un contrat de 148 209 $, à la firme AXOR experts-conseils inc., ayant obtenu le plus haut pointage pour les services professionnels en mécanique et en électricité et un contrat de 92 745 $, à la firme Les Consultants Géniplus inc., ayant obtenu le plus haut pointage, pour les services professionnels en génie civil et structure pour réaliser les plans, les devis et la surveillance des travaux. Construit vers 1852, le réservoir McTavish avec son système de pompage est une composante stratégique du réseau de distribution d'eau potable de la Ville de Montréal. Les travaux de rénovation de la station de pompage sont requis afin de protéger l'intégrité du bâtiment, l'actif immobilier et le réseau de distribution d'eau potable de la Ville de Montréal. Cette dépense sera entièrement assumée par l'agglomération.

Par ailleurs, les membres du comité exécutif ont approuvé trois projets de convention par lesquels la Ville retient les services de trois firmes pour la réalisation de projets du programme de maintien du complexe sportif Claude-Robillard et ont autorisé les dépenses afférentes à cette fin : un contrat de 290 000 $ à la firme Riopel et associés, architectes, ayant obtenu le plus haut pointage, pour les services professionnels en architecture; un contrat de 150 000 $ à la firme Nacev consultants inc., ayant obtenu le plus haut pointage pour les services professionnels en génie du bâtiment (mécanique et électricité) et un contrat de 60 000 $ la firme SNC-Lavalin inc. pour les services professionnels en génie du bâtiment (génie civil et structure). Le montant de ces honoraires de 500 000 $ prévu pour confier à l'externe la réalisation des projets représente environ 7 % du coût des travaux de 7 000 000 $. Construit pour les olympiques de 1976, le complexe Claude-Robillard a besoin de réfection pour remplacer des systèmes architecturaux et électromagnétiques rendus à la limite de leur vie utile. De plus, les travaux envisagés seront réalisés pour des mises aux nouvelles normes et répondre à des besoins qui n'existaient pas en 1976. Cette dépense sera entièrement assumée par l'agglomération.

Les membres du comité exécutif ont approuvé le projet de bail de courte durée entre Infinithéâtre et la Ville concernant la location du Bain Saint-Michel, pour une série de représentations de nature théâtrale, du 4 janvier au 15 février 2007, et ce gratuitement. Cette décision vise à encourager la pratique du théâtre innovateur à Montréal, à soutenir la démarche créative des artistes montréalais en plus de mettre en valeur le Bain Saint-Michel.

Les membres du CE ont accordé des contributions financières à divers organismes, dont :

- une contribution financière de 20 000 $, non récurrente, à la Table ronde du mois de l'historie des Noirs pour le soutien aux activités organisées dans le cadre de l'édition Février 2007 du Mois de l'histoire des Noirs. Depuis 1990, la Ville agit comme partenaire important de cet organisme regroupant de nombreuses associations des communautés noires de Montréal qui rend hommage à l'héritage des communautés noires et aux valeurs d'entraide et de solidarité qu'elles prônent.

- une contribution financière de 20 000 $, non récurrente, au Centre international de prévention de la criminalité (CIPC) pour la coordination du programme d'échange inter villes sur les nuisances publiques et les insécurités urbaines et le développement d'un réseau de collectivités locales. Cette organisation internationale non gouvernementale vise à aider les villes et les pays à réduire la délinquance, la violence et l'insécurité. Montréal est la première ville à participer au réseau des collectivités locales. La participation de la Ville au CIPC lui procure la possibilité d'orienter les travaux de l'organisme et exercer un leadership auprès des membres, notamment en ce qui a trait au développement d'outils, guides et documents utiles aux villes. Cette dépense sera assumée à 25,5 % par l'agglomération et à 75,4 % par la ville centrale;

- une contribution financière de 5 000 $ à la Table de concertation du Faubourg Saint-Laurent pour réaliser une évaluation de la Stratégie été 2006, la Place de la Paix, une place pour tous. L'évaluation de la stratégie d'animation de la Place de la Paix permettra de mieux connaître les impacts d'un tel projet sur le sentiment de sécurité des résidants et des utilisateurs de l'espace public, sur la diversification de la fréquentation de ce parc et enfin, sur les personnes marginalisées et les organismes qui leur viennent en aide;

- une contribution financière de 30 000 $ à huit organismes, pour 2006-2007, pour assurer des services d'accueil, de référence, d'accompagnement et de suivi destinés aux personnes sans abri, dans le cadre du programme de soutien des services aux personnes itinérantes pour un montant total de 240 000 $. Depuis de nombreuses années, la Ville de Montréal travaille de concert avec tous les acteurs montréalais oeuvrant dans le domaine de l'itinérance afin de venir en aide aux citoyennes et citoyens aux prises avec le phénomène de l'errance urbaine;

- une contribution financière de 26 895 $, non récurrente, à l'organisme Communauté Sépharade Unifiée du Québec pour le projet Camp de jour Singerman qui s'inscrit dans le volet Lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale du contrat de ville. Le projet s'adresse à des jeunes âgés de 6 à 12 ans provenant de familles à faible revenu d'un secteur bien précis de la municipalité de Côte-Saint-Luc touché par des problématiques socio-économiques. Il permet aux enfants de ces familles de participer à des activités offertes par un camp de jour;

- une contribution financière de 50 000 $ au Leonor and Alvin Segal Theatre of the SBC Centre for the Performing Arts pour appuyer les activités de la saison 2006-2007 du Théâtre. Cette collaboration entre la Ville, l'arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce et le Leonor Alvin Theatre of the SBC Center for the Performing Arts s'inscrit dans la volonté de maximiser les efforts de tous les organismes, municipaux ou non, qui oeuvrent au mieux-être des citoyens montréalais. Elle contribue également à mieux faire connaître la qualité et la diversité des activités culturelles de l'organisme et à élargir son public. Cette dépense sera entièrement assumée par la ville centrale.

Enfin, les membres du CE ont autorisé l'envoi d'une lettre adressée au secrétaire exécutif de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada prouvant que la Ville est propriétaire du Jardin botanique de Montréal et qu'elle accepte que soit étudiée de manière approfondie la demande de reconnaissance d'un statut de lieu historique national du Canada pour le Jardin botanique de Montréal. L'octroi de la prestigieuse reconnaissance de lieu historique national du Canada pour le Jardin botanique viendra souligner l'importance qu'a joué et joue encore à Montréal et au Québec particulièrement, cette institution de renommée internationale. Mentionnons que l'obtention de ce statut n'entraîne aucune contrainte financière ou réglementaire.

Renseignements

  • Source :
    Ville de Montréal
    ou
    Renseignements :
    Richard Caron
    514-872-9859
    ou
    Bernard Larin
    514-872-9998
    ou
    Darren Becker
    514-872-6412