Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

24 nov. 2006 15h28 HE

Ville de Montréal : Les faits saillants du comité exécutif du 22 novembre 2006

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 24 nov. 2006) - Le président du comité exécutif de la Ville de Montréal, M. Frank Zampino, a présenté un compte rendu des principales décisions qui ont été prises par le comité exécutif à sa séance du 22 novembre 2006.

Au cours de cette séance, les membres du comité exécutif (CE) ont autorisé le lancement d'un appel d'offres public afin d'assurer un service de navette d'autobus entre le Jardin botanique, l'Insectarium, la Tour olympique et le Biodôme. Le coût du contrat sera de 810 000 $ pour cinq ans. Le contrat actuel arrivera à échéance le 1er mars 2007. Le service de navette dessert environ 140 000 personnes par année et maximise l'impact des forfaits combinant les trois muséums nature.

Le CE a aussi octroyé un contrat de services professionnels en architecture du paysage, au montant de 318 848 $, à la firme Schèma pour l'aménagement d'aires pour enfants et familles sur le site de l'Insectarium et du Jardin. Le projet découle d'une étude sur les besoins de la clientèle qui a révélé qu'un grand nombre de visiteurs du site sont des familles avec des jeunes enfants. Le projet comprend :

- Une aire refaite pour offrir deux zones de jeux pour les 18 mois à cinq ans sur une thématique entomologique;

- Une aire de pique-nique bonifiée autour du restaurant du Pavillon Fuji pourrant recevoir 300 convives, l'aménagement paysager et l'amélioration des axes de circulation piétonne et de la terrasse existante;

- Deux nouvelles terrasses sous le Pavillon et sous les arbres;

- Un nouveau Jardin des insectes du Québec qui sera une aire éducative pour enfants. De plus, le kiosque d'animation La Miellerie sera agrandi pour accueillir trois groupes scolaires à la fois, au lieu d'un seul;

- Un nouveau labyrinthe végétal offrant des activités interactives pour les jeunes sur le thème de la biodiversité. Cette aire sera dotée d'un belvédère d'observation.

Le CE a également autorisé le lancement d'un appel d'offres de services professionnels en archéologie au montant de 200 000 $ pour des interventions archéologiques requises pour l'aménagement ou le réaménagement de parcs prévus au Programme triennal d'immobilisations (PTI) 2006-2008. Certains de ces parcs sont situés dans des secteurs d'intérêt archéologique. Les interventions archéologiques doivent donc être exécutées au cours de la planification des projets pour protéger le patrimoine archéologique des divers sites et pour assurer la conformité à la Loi sur les biens culturels. Les interventions archéologiques sont prévues dans le Réseau des grands parcs, les Parcs-nature, les Parcs métropolitains et les Grands parcs urbains ainsi que dans le parc du Mont-Royal. Les activités requises peuvent comprendre : l'inventaire par forages, les sondages ou les tranchées, la supervision, la fouille, l'analyse des données et la production de rapports archéologiques.

Les élus ont approuvé un projet de convention par lequel la Ville retient les services de la firme Arium Vision inc. pour la fourniture des services professionnels en signalétique du bâtiment, en vue de refaire la signalisation du complexe sportif Claude-Robillard, en vertu du programme d'amélioration de l'accessibilité universelle des édifices municipaux. Ils ont aussi autorisé une dépense de 70 000 $ à cet effet. La signalisation du bâtiment date de sa construction pour les Jeux olympiques de 1976 et ne répond plus aux besoins actuels, notamment en ce qui concerne l'accessibilité universelle. A titre d'exemple, il n'y a rien qui puisse aider les personnes ayant une déficience visuelle à s'orienter dans un édifice qui comporte certains obstacles architecturaux. Le mandat d'Arium Vision inclut la production des études préparatoires et des relevés; la préparation des plans et du cahier des charges; le lancement d'appel d'offres et la surveillance des travaux. La nouvelle signalisation est prévue avant la fin 2007.

Le CE a autorisé une dépense de 90 000 $ pour les services professionnels d'architecture et d'ingénierie pour la conception, les plans, les devis et la surveillance de la restauration du second moulin de Pointe-aux-Trembles, comprenant tous les frais accessoires, le cas échéant. Classé bien archéologique en vertu de la Loi sur les biens culturels, en 1983, le moulin à vent, bâti vers 1720 pour les Sulpiciens, a été acheté en 2001 par la Ville. Le moulin, qui a cessé de fonctionner vers 1866 et a perdu ses ailes au début du XXe siècle, nécessite beaucoup de travaux de préservation extérieure et intérieure, la restauration de ses ailes y compris. La Ville, représentée par l'arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles et par le Service de la mise en valeur du territoire et du patrimoine (SMVTP), désire le restaurer et aménager un espace public sur le site. Le projet est financé par le Programme de subvention à la restauration et à la rénovation de bâtiments à valeur patrimoniale en vertu de l'entente intervenue entre la Ville, la Société d'habitation du Québec et le ministère de la Culture et des Communications (Entente MCCQ-SHQ-Ville) gérée par le SMVTP.

Les membres du CE ont autorisé une dépense de 182 149 $ pour retenir les services professionnels de la firme Beauregard et associés pour réaliser les plans, les devis et le cahier de charges, ainsi que pour surveiller les travaux et effectuer certaines expertises pour le projet de réfection de la serre tropicale du Jardin botanique des Muséums nature. Compte tenu de l'âge de la serre, construite en 1957, et de son état, des travaux importants doivent être mis en oeuvre pour éviter la dégradation additionnelle du bâtiment et pour maintenir la qualité d'accueil du Jardin. La direction des Muséums ne dispose aucunement des ressources spécialisées requises pour donner suite aux travaux de réfection et doit donc octroyer un contrat à des firmes privées pour réaliser le projet.

Le CE a approuvé la convention pour retenir les services professionnels du Groupe Cardinal Hardy et de Denis Marcil, ingénieur forestier, pour la conception, la production des plans et des devis et la surveillance de travaux d'aménagement de l'aire de jeux et de pique-nique dans le secteur du lac aux Castors du parc du Mont-Royal. Les élus ont aussi autorisé à cette fin une dépense de 205 696 $. Le projet vise à réaménager les chemins et les sentiers, l'aire de jeux pour enfants et l'aire de pique-nique pour redonner à ce lieu le caractère initialement souhaité par Frederick Law Olmsted, concepteur du parc.

Les membres du CE ont accordé aux divers organismes les contributions financières suivantes :

- Une contribution de 38 000 $ à la Société Logique pour la réalisation du projet, Guide technique d'accessibilité universelle. Les élus ont aussi approuvé la convention prévue à cet effet. Le guide s'inscrit dans les priorités du Sommet 2002, le Plan d'urbanisme, la politique Imaginer-Réaliser Montréal 2025 et la Charte des droits et des responsabilités. Le document soutiendra les intervenants municipaux et les professionnels en aménagement retenus par la Ville dans l'application du concept de l'accessibilité universelle dans tout projet d'aménagement municipal. Le contenu soulignera les besoins des personnes ayant diverses limitations fonctionnelles, sera illustré et identifiera les exigences du Code de construction du Québec. De plus, la direction des immeubles du SMVTP sera mise à contribution pour sa réalisation.

- Une contribution de 10 000 $ à la Table de concertation des aînés de l'île de Montréal (TCAIM) pour soutenir les activités de l'organisme pour l'année 2006. La TCAIM regroupe 40 organismes oeuvrant pour le bien-être des aînés de l'île de Montréal et une quinzaine d'institutions collaboratrices. La Table travaille à promouvoir la place et le rôle des aînés dans notre société et s'avère un partenaire important pour la Ville en vue d'identifier les préoccupations des personnes aînées et pour définir des orientations quant au vieillissement de la population.

- Une contribution financière de 10 000 $ à l'ATSA pour l'événement "Etat d'Urgence 2006" qui se tiendra au parc Emilie-Gamelin du 22 au 27 novembre 2006. Cette dépense sera entièrement assumée par l'agglomération. L'organisme ATSA a organisé, depuis 1998, six happenings qui ont pour but de susciter une réflexion sur la pauvreté et de venir en aide aux personnes sans abri. L'événement de 2006 proposera de la musique, du théâtre d'intervention, des conférences et de l'art communautaire. De plus, deux tentes et un écran géant seront installés dans le parc pour favoriser les échanges entre les personnes sans abri, les résidants et les passants. Les services offerts aux promoteurs par la Division des événements publics de la Ville représentent une contribution de l'ordre de 9 000 $.

Renseignements

  • Source :
    Ville de Montréal
    ou
    Renseignements :
    Richard Caron
    514-872-9859
    ou
    Bernard Larin
    514-872-9998
    ou
    Darren Becker
    514-872-6412