Ville de Montréal - Service du développement culturel

Ville de Montréal - Service du développement culturel

17 août 2005 11h29 HE

Ville de Montréal/Un investissement de 42 000 $ : Un nouveau partenariat entre la Ville de Montréal et le Comité Écologique du Grand Montréal

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 17 août 2005) - La Ville de Montréal est heureuse de s'associer au Comité Ecologique du Grand Montréal (CEGM) dans le cadre d'un projet novateur en matière de restauration de milieux naturels au parc-nature du Cap-Saint-Jacques. Un investissement de 42 000 $ sera consacré au projet.

"Le parc-nature du Cap-Saint-Jacques est un véritable joyau vert et il est essentiel de le protéger pour les générations actuelles et futures. La Ville de Montréal est heureuse de s'associer à un partenaire dynamique tel le Comité Ecologique du Grand Montréal qui se voue à la protection et la mise en valeur des milieux naturels. J'encourage les actions de partenariat qui nous aide à préserver notre patrimoine naturel", de dire madame Helen Fotopulos.

Le projet vise l'éradication complète du nerprun cathartique (Rhamnus cathartica), plante étrangère considérée comme très envahissante des milieux naturels. Suite à son retrait, différents aménagements seront envisagés tels l'ensemencement et la plantation de végétaux. Ces interventions favoriseront la repousse de plantes indigènes et empêcheront le retour de l'envahisseur. Ce projet vise à restaurer l'intégrité des écosystèmes et à assurer la pérennité et la biodiversité des milieux naturels. Il permettra également de sensibiliser les usagers à la problématique des espèces envahissantes ainsi qu'aux interventions souhaitables afin de contrer ce problème. Les visiteurs pourront apprécier le nouvel écosystème mis en place et ainsi vivre une expérience paysagère sensorielle et visuelle différente, ce qui renforcera l'importance et l'intérêt de la conservation de ces milieux. Enfin, ce projet servira à développer un protocole d'intervention qui sera utile à d'autres gestionnaires et intervenants confrontés à des problématiques similaires dans les milieux naturels sous leur responsabilité.

Rappelons que le CEGM, organisme environnemental à but non lucratif, s'est aussi adjoint d'autres partenaires dans ce projet tels Environnement Canada, Ressources humaines et Développement des compétences Canada, le G.R.E.B.E inc., le Programme Impact du YMCA de Montréal et le Fonds de l'environnement de Shell.

Renseignements

  • Source et renseignements:
    Service du développement culturel, de la qualité
    du milieu de vie et de la diversité ethnoculturelle
    Line Morand
    (514) 280-6708