BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier

28 juil. 2014 08h03 HE

Vivre jusqu'à 100 ans? Un rapport de BMO souligne ce qu'il faut savoir

- En 2061, il y aura plus de 78 000 centenaires au Canada

- La plus grande préoccupation des Canadiens qui pensent vivre jusqu'à 100 ans est de perdre leurs facultés mentales

- Les trois quarts estiment que les frais de santé ou médicaux auront la plus grande incidence sur leurs finances lorsqu'ils seront vieux

- Les Canadiens s'attendent à dépenser en moyenne 5 391 $ par année en frais médicaux non remboursés, après l'âge de 65 ans

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 28 juillet 2014) - L'Institut Info-Patrimoine BMO a publié aujourd'hui les résultats d'un nouveau sondage de l'opinion des Canadiens à l'égard de divers aspects du vieillissement. Intitulé Living to 100: The Four Keys to Longevity (Vivre jusqu'à 100 ans : les quatre clés de la longévité), le rapport souligne les facteurs essentiels dont les Canadiens devraient tenir compte s'ils envisagent la possibilité de vivre plus longtemps.

Le rapport signale qu'en 1970, au Canada, l'espérance de vie à la naissance était en moyenne de 69 ans pour les hommes et de 76 ans pour les femmes. En 2011, elle a crû à 79,3 ans pour les hommes et à 83,6 pour les femmes. Aujourd'hui, selon Statistique Canada, plus de 5,3 millions de Canadiens sont âgés de 65 ans et plus, et comptent pour environ 15,3 pour cent de la population totale. En 2061, on estime qu'il y aura plus de 78 000 centenaires au Canada.

« Il apparaît clairement qu'un changement démographique majeur a cours dans notre pays. Alors que la longévité des Canadiens continue de s'améliorer, ils devront tenir compte des enjeux financiers et de santé associés à la possibilité d'un prolongement de leur vie », a indiqué Chris Buttigieg, directeur principal, Stratégies de planification du patrimoine, BMO Groupe financier. « Il importe également de réévaluer votre état physique et mental, et de définir les changements que vous devrez apporter à votre style de vie pour favoriser l'augmentation de votre longévité. Des finances saines et la mise en place d'un solide réseau social sont les gages d'une vie longue et heureuse ».

M. Buttigieg a ajouté qu'il importe que les Canadiens adoptent une approche holistique et élaborent une stratégie globale susceptible de les aider à conserver ou à améliorer leur santé et leur bien-être, leur vie et leurs finances personnelles, alors qu'ils avancent en âge.

Selon le rapport, quatre aspects doivent être pris en compte pour vieillir en santé, heureux et en toute confiance :

Les facteurs financiers : L'importance qu'on accorde à la sécurité financière croît avec l'âge et l'accumulation de biens personnels. L'un des facteurs clés de la sécurité financière consiste à s'assurer que les coûts des soins de santé futurs sont pris en compte dans le calcul de l'épargne de retraite. Le rapport a examiné les dépenses qui, de l'avis des Canadiens, auront le plus de répercussions sur leurs années de vieillesse - 74 pour cent ont cité les frais médicaux et de santé, suivis par l'alimentation, les vêtements et les autres premières nécessités (57 pour cent). Le rapport a en outre révélé que les Canadiens s'attendent à dépenser 5 391 $ en moyenne par année en frais médicaux non remboursés, après l'âge de 65 ans.

« Regarder vers l'avenir, c'est évaluer ses besoins de revenus et ses objectifs de style de vie à la retraite. Comme un revenu d'emploi régulier ne fera plus partie de l'équation, il vous faut impérativement parler à un professionnel financier qui fera équipe avec vous pour élaborer un plan financier et vous aider à déterminer la marche à suivre pour assurer votre sécurité financière à l'âge d'or », a poursuivi M. Buttigieg.

Le corps : Le rapport fait ressortir qu'il est essentiel de se maintenir en santé pour vivre plus longtemps et réduire les coûts associés à la santé. Il analyse les façons dont les Canadiens s'y prennent pour rester en santé, notamment en adoptant une saine alimentation (55 pour cent), en faisant de l'exercice (47 pour cent) et en consultant régulièrement leur médecin (43 pour cent). Le respect assidu de ces choix peut grandement contribuer à s'assurer une vie longue et en santé.

Le mental : La vivacité d'esprit est essentielle au maintien d'une qualité de vie maximale. Le rapport fait ressortir que le plus grand souci des Canadiens, lorsqu'ils envisagent la possibilité de vivre jusqu'à 100 ans, est de perdre leurs aptitudes mentales (56 pour cent), de devoir se faire soigner par les autres (47 pour cent) et de perdre leurs proches (46 pour cent). La pratique d'activités qui affinent les compétences cognitives - comme la lecture et les casse-tête - favorise la conservation d'une saine activité mentale jusqu'à un âge avancé.

Les facteurs sociaux : Prendre part à des activités sociales peut aussi être un facteur de longévité. À la retraite, 66 pour cent des Canadiens prévoient consacrer plus de temps à leurs passe-temps, tandis que le quart des répondants prendront un nouvel emploi à temps partiel et 19 pour cent se consacreront à l'apprentissage d'une nouvelle langue. Le rapport a également examiné les facteurs que les Canadiens jugent être les plus importants pour vivre un style de vie idéal dans leur vieillesse. Le principal facteur est également de nature sociale - rester en contact avec la famille et avoir un réseau de soutien (27 pour cent). Viennent ensuite la sécurité financière (25 pour cent) et la pratique d'activités divertissantes et agréables (22 pour cent). Prendre un emploi à temps partiel est une façon de s'assurer un revenu d'appoint tout en augmentant ses interactions sociales.

Pour obtenir une copie complète du rapport, visitez le site : www.bmo.com/institut-info-patrimoine.

À propos de l'Institut Info-Patrimoine BMO

L'Institut Info-Patrimoine BMO offre de l'information et propose des stratégies relatives à la planification du patrimoine et aux décisions financières. L'équipe de professionnels en planification de patrimoine de l'Institut possède des connaissances approfondies de tous les aspects de la planification du patrimoine, notamment de la retraite, de la succession, des impôts et des assurances.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est un fournisseur de services financiers hautement diversifiés ayant son siège en Amérique du Nord. BMO offre à plus de 12 millions de clients une vaste gamme de produits et de services dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion de patrimoine et des services de banque d'affaires. Au 30 avril 2014, l'actif total de BMO Groupe financier s'élevait à 582 milliards de dollars et son effectif comptait plus de 45 500 employés.

Renseignements