Fonds de revenu Wajax
TSX : WJX.UN

Fonds de revenu Wajax

07 mai 2008 15h37 HE

Wajax annonce ses résultats pour le premier trimestre et augmente ses distributions mensuelles

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 7 mai 2008) -



------------------
Trois mois
terminés
les 31 mars
------------------
2008 2007
------------------
RESULTATS CONSOLIDES
--------------------
Produits 285,7 $ 302,3 $
Bénéfice net 18,1 $ 18,7 $
Bénéfice de base par part 1,09 $ 1,13 $
Liquidités distribuables(1) 18,4 $ 19,4 $
Liquidités distribuables de base par part(1) 1,11 $ 1,17 $

DIVISIONS
---------
Produits - Matériel roulant 153,2 $ 151,6 $
- Composantes industrielles 74,9 $ 80,1 $
- Systèmes générateurs 58,6 $ 71,4 $
Bénéfice - Matériel roulant 11,4 $ 11,2 $
marge en% 7,5 % 7,4 %
- Composantes industrielles 5,7 $ 5,2 $
marge en% 7,7 % 6,4 %
- Systèmes générateurs 4,9 $ 6,8 $
marge en% 8,3 % 9,5 %
------------------

(1) Indique une mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique Mesures non
conformes aux PCGR dans le rapport de gestion ci-joint.


Le Fonds de revenu Wajax a annoncé aujourd'hui ses résultats pour le premier trimestre de 2008.

Faits saillants au premier trimestre

- Les produits consolidés ont reculé de 5,5 %. La vigueur du dollar canadien a eu une incidence négative d'environ 7% (21,6 millions de dollars) sur les produits consolidés, les clients ayant généralement bénéficié des réductions de prix sur les produits importés des Etats-Unis associées au taux de change. Les produits de la division du Matériel roulant ont progressé de 1 % malgré la vigueur du dollar canadien grâce aux volumes accrus de pièces et du service, alors que les ventes de la division des Systèmes générateurs et de la division des Composantes industrielles ont fléchi de 18 % et de 6 %, respectivement, par suite du ralentissement des activités de forage de gaz naturel dans l'Ouest canadien et compte tenu du contexte actuel relatif au taux de change.

- Le bénéfice net pour le trimestre s'est établi à 18,1 millions de dollars, ou 1,09 $ par part, en baisse par rapport aux 18,7 millions de dollars, ou 1,13 $ par part, enregistrés à l'exercice précédent. La hausse du bénéfice sectoriel dans la division du Matériel roulant, qui est attribuable aux volumes plus élevés des services après-vente, et celle qui a été enregistrée dans la division des Composantes industrielles, qui s'explique par l'accroissement des marges, ont été largement contrebalancées par le recul des produits dans la division des Systèmes générateurs.

- Par suite du recul du bénéfice, les liquidités distribuables de base (voir la rubrique Mesures non conformes aux PCGR dans le rapport de gestion) ont fléchi, passant de 1,17 $ par part à l'exercice précédent à 1,11 $ par part pour le trimestre considéré.

- Au cours du trimestre, le Fonds a parachevé l'acquisition de certains actifs d'une valeur de 1,8 million de dollars de Dan Greer Enterprises Limited ("Greer"), le détaillant de matériel JCB en Ontario pour la région s'étendant du Mississauga à Niagara Falls, y compris Hamilton. Les ventes annuelles de Greer se chiffrent à environ 7,0 millions de dollars.

- Le Fonds a annoncé une hausse des distributions mensuelles de 0,01 $ par part, lesquelles passent à 0,34 $ par part (4,08 $ sur une base annualisée) pour les mois de mai, de juin et de juillet et sont payables le 20 juin 2008, le 21 juillet 2008 et le 20 août 2008 aux porteurs de parts inscrits le 30 mai 2008, le 30 juin 2008 et le 31 juillet 2008, respectivement.

M. Neil Manning, président et chef de la direction, a commenté les résultats du premier trimestre de 2008 et les perspectives pour l'exercice en ces termes : "Compte tenu des défis économiques auxquels ont fait face bon nombre de secteurs de l'économie canadienne, nous sommes heureux des résultats obtenus au premier trimestre. Une fois de plus, la diversité de nos activités nous a permis de tirer parti des secteurs de croissance et de compenser le rendement plus faible des segments de marché où la croissance est plus lente. Pour ce qui est de l'avenir, nous nous attendons à ce que ces conditions économiques mixtes se maintiennent pour le reste de 2008. Nous prévoyons continuer de tirer profit des dépenses au titre de la croissance dans les secteurs suivants, à savoir les sables bitumineux, l'exploitation minière et l'infrastructure, et nous nous attendons à une augmentation des produits tirés de notre nouvelle gamme de matériel Tigercat. Par ailleurs, compte tenu de la montée récente des prix du gaz naturel, nous avons bon espoir que les activités de forage dans l'Ouest canadien s'accroîtront vers la fin de cette année. Par contre, nous prévoyons également un ralentissement continu dans certains secteurs du centre et de l'est du Canada. Par conséquent, nous prévoyons toujours que le Fonds obtiendra de nouveau un rendement solide en 2008 et notre décision d'augmenter les distributions mensuelles témoigne de notre confiance à l'égard de l'entreprise."

Le Fonds de revenu Wajax est un chef de file canadien en matière de distribution et de service après-vente dans les secteurs du matériel roulant, des composantes industrielles et des systèmes générateurs. Ses 3 principales divisions exploitent un réseau de plus de 100 succursales partout au Canada, ce qui témoigne de son exposition diversifiée à l'économie canadienne. Sa clientèle provient des secteurs des ressources naturelles, de la construction, du transport, de la fabrication, du traitement industriel et des services publics.

La conférence téléphonique portant sur les résultats financiers du premier trimestre de Wajax sera diffusée sur le Web. Vous êtes invité à l'écouter en direct le mercredi 7 mai 2008 à 14 h (heure de l'Est). Pour ce faire, veuillez vous rendre à l'adresse www.wajax.com et cliquer sur le lien menant à la conférence sur le Web à partir de la page des Relations avec les investisseurs. La conférence archivée sera disponible sur le site susmentionné dans les 24 heures suivant sa tenue.

Le présent communiqué de presse contient de l'information prospective. Veuillez vous reporter à la rubrique intitulée Information prospective dans le rapport de gestion ci-joint.

Rapport de gestion - T1 2008

Le rapport de gestion qui suit présente une analyse de la situation financière et des résultats d'exploitation consolidés du Fonds de revenu Wajax ("Fonds" ou "Wajax") pour le trimestre terminé le 31 mars 2008. Ce rapport de gestion doit être lu avec les états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés et les notes y afférentes pour le trimestre terminé le 31 mars 2008, avec les états financiers consolidés vérifiés annuels du Fonds et les notes y afférentes pour l'exercice terminé le 31 décembre 2007 et avec le rapport de gestion connexe. Les renseignements contenus dans le présent rapport de gestion sont fondés sur l'information dont disposait la direction en date du 7 mai 2008.

Sauf indication contraire, toute l'information financière comprise dans le présent rapport de gestion est exprimée en millions de dollars, sauf les données par part.

Responsabilité de la direction et du conseil des fiduciaires

La direction est responsable de l'information communiquée dans ce rapport de gestion ainsi que dans les états financiers consolidés et les notes y afférentes et a mis en place des systèmes d'information, des procédures et des contrôles appropriés visant à assurer que l'information utilisée à l'interne par la direction et communiquée à l'externe est essentiellement complète et fiable. Le conseil des fiduciaires du Fonds a approuvé ce rapport de gestion ainsi que les états financiers consolidés intermédiaires et les notes y afférentes. En outre, le comité de vérification du Fonds, au nom du conseil des fiduciaires, joue un rôle de surveillance à l'égard de la communication de toute l'information financière faite au public par le Fonds et a passé en revue ce rapport de gestion ainsi que les états financiers consolidés intermédiaires et les notes y afférentes.

Contrôles et procédures de communication de l'information et contrôle interne à l'égard de l'information financière

Le Fonds a conçu des contrôles et procédures de communication de l'information pour fournir une assurance raisonnable que l'information importante relative au Fonds est communiquée au chef de la direction et au chef des finances, en particulier pendant la période où les documents intermédiaires sont établis. Le Fonds a conçu des contrôles internes à l'égard de l'information financière pour fournir une assurance raisonnable que l'information financière est fiable et que les états financiers ont été établis, aux fins de la publication de l'information financière, conformément aux principes comptables généralement reconnus du Canada. Aucun changement concernant le contrôle interne à l'égard de l'information financière du Fonds n'est survenu au cours du premier trimestre de 2008 qui a eu ou dont on peut raisonnablement penser qu'il aura vraisemblablement une incidence importante sur le contrôle interne à l'égard de l'information financière du Fonds.

Vue d'ensemble du Fonds de revenu Wajax

Le Fonds de revenu Wajax est une fiducie d'investissement à vocation restreinte à capital variable non constituée en personne morale établie en vertu des lois de la province de l'Ontario conformément à une déclaration de fiducie datée du 27 avril 2005. Le Fonds a été créé le 15 juin 2005 pour investir indirectement dans la quasi-totalité des actifs et des entreprises auparavant exploités par Wajax Limitée.

Le Fonds entend verser des distributions de liquidités mensuelles, qui sont généralement payables aux porteurs de parts inscrits le dernier jour ouvrable de chaque mois civil et qui doivent être payées le 20(e) jour du mois suivant ou vers cette date. Le Fonds peut faire des distributions spéciales de liquidités ou autres que de liquidités à la fin de l'exercice pour s'assurer, selon les dispositions de la déclaration de fiducie du Fonds, que les distributions totales du Fonds pour l'exercice sont égales à son revenu imposable pour l'exercice. Les distributions de liquidités sont fonction, entre autres, des flux de trésorerie du Fonds.

Grâce à un réseau de plus de 100 succursales au Canada, Wajax exerce ses 3 principales activités de distribution dans le domaine de la vente et du service après-vente (pièces et service) de matériel roulant, de systèmes générateurs et de composantes industrielles. Sa clientèle provient des secteurs des ressources naturelles, de la construction, du transport, de la fabrication, du traitement industriel et des services publics.

La stratégie du Fonds consiste à accroître le bénéfice dans toutes les divisions en améliorant de façon continue les marges d'exploitation et la croissance des produits tout en conservant son solide bilan. Les produits croîtront en raison de l'accroissement des parts de marché et de l'ajout de nouveaux territoires géographiques et de gammes de produits complémentaires soit grâce à nos ressources internes, soit au moyen d'acquisitions. Des projets précis sont présentés dans l'analyse de chacune des divisions.

Information prospective

Le présent rapport de gestion contient des énoncés prospectifs. Ceux-ci portent sur des événements futurs ou des rendements éventuels et reflètent les hypothèses et attentes actuelles de la direction. Ces énoncés prospectifs reflètent les attentes actuelles de la direction et sont fondés sur l'information actuellement accessible à la direction du Fonds. Un certain nombre de facteurs pourraient faire en sorte que les événements, le rendement ou les résultats réels diffèrent sensiblement des événements, du rendement et des résultats figurant dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, entre autres, les risques indiqués dans ce rapport de gestion. En outre, ces facteurs devraient être examinés attentivement, et le lecteur se gardera d'accorder une trop grande importance à ces énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs tiennent compte des attentes de la direction à la date des présentes et le Fonds n'assume aucune obligation de procéder à leur mise à jour ou à leur révision pour refléter des événements nouveaux ou une conjoncture nouvelle, sauf si la loi l'exige.



Résultats consolidés

--------------------------------------------------------------------------
Trois mois terminés les 31 mars 2008 2007
--------------------------------------------------------------------------
Produits 285,7 $ 302,3 $
--------------------------------------------------------------------------
Marge brute 67,6 $ 69,5 $
Frais de vente et d'administration 48,1 $ 49,1 $
--------------------------------------------------------------------------
Bénéfice d'exploitation avant les intérêts et les impôts
sur les bénéfices 19,5 $ 20,4 $
Intérêts débiteurs 1,0 $ 1,3 $
Charge d'impôts 0,4 $ 0,3 $
--------------------------------------------------------------------------

Bénéfice net 18,1 $ 18,7 $

--------------------------------------------------------------------------

Liquidités distribuables(1) 18,4 $ 19,4 $

Distributions de liquidités déclarées 16,4 $ 15,9 $

Distributions versées
- mensuelles 16,4 $ 15,9 $
- spéciales 7,8 $ 18,6 $
--------------------------------------------------------------------------

Bénéfice par part
- de base 1,09 $ 1,13 $
- dilué 1,08 $ 1,12 $

Liquidités distribuables par part(1)
- de base(2) 1,11 $ 1,17 $
- diluées 1,10 $ 1,16 $

Distributions de liquidités déclarées par part(2) 0,99 $ 0,96 $
Distributions versées par part(2)
- mensuelles 0,99 $ 0,96 $
- spéciales 0,47 $ 1,12 $
--------------------------------------------------------------------------

1) Indique une mesure non conforme aux PCGR. Voir les rubriques Mesures non
conformes aux PCGR et Liquidités distribuables.

2) Basé sur le nombre réel de parts en circulation à la date de clôture des
registres applicable.


Produits

Au cours du premier trimestre de 2008, les produits ont reculé de 16,6 millions de dollars, soit de 302,3 millions de dollars en 2007 à 285,7 millions de dollars. Le raffermissement du dollar canadien par rapport au dollar américain a eu pour effet de réduire d'environ 21,6 millions de dollars, ou 7 %, les produits consolidés pour le premier trimestre de 2008, le Fonds ayant réalisé des ventes inférieures en dollars par part sur les produits provenant des Etats-Unis. Les produits sectoriels ont augmenté de 1 % pour la division du Matériel roulant, tandis que pour les divisions des Composantes industrielles et des Systèmes générateurs, les produits ont reculé respectivement de 6 % et 18 %.

Marge brute

Au cours du premier trimestre de 2008, la marge brute a diminué de 1,9 million de dollars en raison du reclassement de 1,5 million de dollars au titre des frais de vente et d'administration qui ont été inscrits dans le coût des produits vendus par suite de l'adoption du nouveau chapitre 3031 du Manuel de l'ICCA, intitulé "Stocks", avec prise d'effet le 1(er) janvier 2008 sans retraitement des résultats de 2007 ("nouvelle norme comptable relative aux stocks"), et de l'incidence négative de la baisse des volumes. Compte non tenu de l'incidence de la nouvelle norme comptable relative aux stocks, la marge brute exprimée en pourcentage s'est accrue, passant de 23,0 % en 2007 à 24,2 % en 2008 en raison de la plus grande proportion de volumes de pièces et du service comportant des marges plus élevées par rapport à l'exercice précédent.

Frais de vente et d'administration

Au cours du trimestre, les frais de vente et d'administration ont diminué de 1,0 million de dollars en raison du reclassement de 1,6 million de dollars au titre des frais généraux qui ont été inscrits dans le coût des produits vendus (1,5 million de dollars) et dans les produits en cours (0,1 million de dollars) par suite de l'adoption de la nouvelle norme comptable relative aux stocks, diminution contrebalancée par la hausse des frais dans les divisions du Matériel roulant et des Composantes industrielles. Compte non tenu de l'incidence de la nouvelle norme comptable relative aux stocks, les frais de vente et d'administration exprimés en pourcentage des produits ont augmenté, passant de 16,2 % en 2007 à 17,4 % en 2008.

Intérêts débiteurs

Les intérêts débiteurs ont reculé de 0,3 million de dollars au cours du trimestre pour s'établir à 1,0 million de dollars, en raison surtout de la baisse des taux d'intérêts et de la diminution de l'amortissement des frais de financement par rapport à l'exercice précédent.

Charge d'impôts

Le taux d'imposition effectif du Fonds de 2,0 % pour le trimestre a légèrement augmenté par rapport au taux de 1,7 % en vigueur au cours de l'exercice précédent.

Le taux d'imposition effectif du Fonds était inférieur au taux d'imposition du Fonds de 33,6 % prévu par la loi, la majeure partie du revenu du Fonds n'étant pas imposable entre les mains du Fonds.

Le Fonds est une "fiducie de fonds commun de placement" au sens de la Loi de l'impôt sur le revenu (Canada), et son revenu n'est pas actuellement imposable dans la mesure où il est distribué à ses porteurs de parts. Selon les modalités de la déclaration de fiducie, l'ensemble du revenu gagné par le Fonds est distribué à ses porteurs de parts. En conséquence, aucune provision pour impôts ne doit être constituée à l'égard du revenu gagné par le Fonds et distribué aux porteurs de parts. Les filiales constituées en sociétés par actions du Fonds doivent payer de l'impôt sur leur bénéfice imposable.

En vertu d'une loi adoptée le 22 juin 2007, le Fonds, à titre de fiducie de revenu cotée en bourse, paiera de l'impôt sur son revenu distribué à compter de 2011 à un taux essentiellement équivalant au taux d'impôt général applicable au bénéfice des sociétés. Le Fonds pourrait être assujetti à l'impôt sur ses distributions avant 2011 si ses capitaux propres augmentent au point de dépasser certains plafonds établis en dollars et mesurés en fonction de sa capitalisation boursière au 31 octobre 2006. Au 31 mars 2008, le Fonds n'avait pas dépassé son plafond de croissance.

Bénéfice net

Le bénéfice net trimestriel a reculé de 0,6 million de dollars, soit de 18,7 millions de dollars, ou 1,13 $ par part, en 2007 à 18,1 millions de dollars, ou 1,09 $ par part, en 2008. Le bénéfice net comprend un bénéfice de 0,1 million de dollars après impôts par suite de l'adoption de la nouvelle norme comptable relative aux stocks. Se reporter à la rubrique Changements de conventions comptables - Stocks dans le présent rapport de gestion pour de plus amples renseignements. Compte non tenu de l'incidence de l'adoption de la nouvelle norme comptable relative aux stocks, le bénéfice net a reculé de 0,7 million de dollars, l'incidence négative de la baisse des volumes et de la hausse des frais de vente et d'administration et des charges d'impôts ayant largement contrebalancé l'avantage lié à la baisse des intérêts débiteurs par rapport à l'exercice précédent.

Résultat étendu

Le résultat étendu a fléchi de 0,9 million de dollars pour le trimestre, passant de 18,5 millions de dollars à l'exercice précédent à 17,6 millions de dollars, en raison surtout d'une baisse du bénéfice net de 0,7 million de dollars et d'une augmentation de la perte au titre des autres éléments du résultat étendu de 0,2 million de dollars pour le trimestre, laquelle passe de 0,2 million de dollars en 2007 à 0,4 million de dollars en 2008.

Dette à long terme nette

La dette à long terme, déduction faite de l'encaisse ("dette à long terme nette"), a augmenté de 33,9 millions de dollars par rapport au 31 décembre 2007, s'établissant à 94,7 millions de dollars, les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation de 19,5 millions de dollars au premier trimestre ayant été largement contrebalancés par ce qui suit : une augmentation de 24,6 millions de dollars du fonds de roulement hors caisse, des distributions de liquidités de 24,2 millions de dollars et des dépenses en immobilisations de 4,6 millions de dollars. Les dépenses en immobilisations comprenaient l'acquisition, au prix de 1,8 million de dollars, de certains actifs de Dan Greer Enterprises Ltd. ("Greer"), le détaillant de matériel JCB situé à Stoney Creek, en Ontario.

Par rapport au 31 mars 2007, la dette à long terme nette a reculé de 1,9 million de dollars. Le ratio d'endettement du Fonds à la fin du trimestre, soit au 31 mars 2008, s'est élevé à 0,47:1, en hausse par rapport au ratio de 0,31:1 au dernier trimestre et légèrement en recul par rapport au ratio de 0,48:1 pour l'exercice précédent.

Liquidités distribuables (voir la rubrique Mesures non conformes aux PCGR) et distributions

Pour le trimestre terminé le 31 mars 2008, les liquidités distribuables se sont élevées à 18,4 millions de dollars, ou 1,11 $ par part, contre 19,4 millions de dollars, ou 1,17 $ par part, pour l'exercice précédent. La diminution de 1,0 million de dollars des liquidités distribuables s'explique principalement par la baisse des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation avant la variation du fonds de roulement hors caisse par rapport à l'exercice précédent. Pour la même période, les distributions de liquidités déclarées se sont élevées à 0,99 $ par part (0,96 $ par part en 2007).

Les liquidités distribuables en excédent des distributions de liquidités déclarées pour les trois mois terminés le 31 mars 2008 de 2,0 millions de dollars, ou 0,12 $ par part, fournissent au Fonds une réserve additionnelle servant à couvrir les variations des besoins en fonds de roulement, les besoins en capital de croissance ou les distributions futures.

Les distributions mensuelles déclarées pour chacun des mois de janvier, de février et de mars se sont élevées à 0,33 $ par part.

Le 7 mai 2008, le Fonds a annoncé une hausse des distributions mensuelles de 0,01 $ par part, lesquelles passent à 0,34 $ par part (4,08 $ par part sur une base annualisée) pour les mois de mai, de juin et de juillet et sont payables le 20 juin 2008, le 21 juillet 2008 et le 20 août 2008 aux porteurs de parts inscrits le 30 mai 2008, le 30 juin 2008 et le 31 juillet 2008, respectivement.

Des renseignements fiscaux à l'intention des porteurs de parts portant sur les distributions de 2007 peuvent être obtenus sur le site Web du Fonds, à l'adresse www.wajax.com.



Résultats d'exploitation trimestriels

Matériel roulant

-----------------------------------------------------------------------
Trois mois terminés les 31 mars 2008 2007
-----------------------------------------------------------------------
Matériel 106,1 $ 108,9 $

Pièces et service 47,1 $ 42,7 $
-----------------------------------------------------------------------
Produits bruts 153,2 $ 151,6 $
-----------------------------------------------------------------------
Bénéfice sectoriel 11,4 $ 11,2 $

Marge bénéficiaire sectorielle 7,5 % 7,4 %
-----------------------------------------------------------------------
Au premier trimestre de 2008, les produits ont progressé de 1,6 million
de dollars, ou 1 %, pour s'établir à 153,2 millions de dollars contre
151,6 millions de dollars au premier trimestre de 2007. Le raffermissement
du dollar canadien par rapport au dollar américain a eu pour effet de
réduire d'environ 14,5 millions de dollars, ou 10 %, les produits
trimestriels de 2008 par rapport à l'exercice précédent. Le benefice
sectoriel pour le trimestre a augmenté de 0,2 million de dollars
pour atteindre 11,4 millions de dollars comparativement au premier
trimestre de 2007. Les facteurs suivants ont contribué aux résultats du
premier trimestre de la division du Matériel roulant :


- Les produits liés au matériel ont fléchi de 2,8 millions de dollars par rapport à l'exercice précédent et comprenaient les variations suivantes d'un trimestre à l'autre :

-- Les produits liés au matériel d'exploitation minière ont reculé de 1,7 million de dollars, les livraisons additionnelles de produits LeTourneau et Voest Alpine ayant été largement contrebalancées par des livraisons moins nombreuses de matériel d'exploitation minière Hitachi dans l'Ouest canadien.

-- Les produits liés au matériel de manutention de matériaux ont fléchi de 1,6 million de dollars en raison de la baisse des volumes de matériel d'occasion dans toutes les régions.

-- Les produits liés au matériel d'exploitation forestière et de construction ont augmenté de 1,0 million de dollars. Cette hausse s'explique par l'ajout, en décembre 2007, de la gamme de matériel d'exploitation forestière Tigercat, l'accroissement des ventes de déchiqueteurs Peterson Pacific et des ventes additionnelles de matériel de construction et d'exploitation forestière neuf Hitachi, en raison de l'accroissement de la part de marché par rapport à l'exercice précédent. Ces hausses ont été contrebalancées en partie par une baisse des ventes de matériel de construction neuf JCB.

-- Les produits liés aux grues et au matériel pour les services publics ont diminué de 0,5 million de dollars, la baisse des ventes de grues neuves dans l'ouest du Canada ayant été contrebalancée en partie par une augmentation des ventes aux clients des secteurs publics dans l'est du Canada par rapport à l'exercice précédent.

- Les volumes des pièces et du service ont augmenté de 4,4 millions de dollars par rapport à l'exercice précédent grâce surtout à une demande accrue dans le secteur de l'exploitation minière dans l'Ouest canadien, y compris les ventes de pièces issues de programmes de soutien de produits à long terme, et à la croissance des volumes dans les secteurs de l'exploitation forestière et de la construction en Ontario et dans l'Ouest canadien.

- Le bénéfice a grimpé de 0,2 million de dollars pour atteindre 11,4 millions de dollars par rapport à l'exercice précédent, l'avantage lié à la hausse des produits et des marges ayant été contrebalancé en partie par l'augmentation des frais de vente et d'administration. Les marges se sont accrues grâce au pourcentage plus élevé des volumes de pièces et du service en 2008. Les frais de vente et d'administration ont augmenté de 0,6 million de dollars principalement en raison d'un bond des frais liés aux ventes, le secteur cherchant à faire croître son entreprise liée au service après-vente. Cette hausse des frais a été contrebalancée en partie par un meilleur recouvrement des charges dans toutes les régions par rapport à l'exercice précédent.

Au cours du trimestre, la division du Matériel roulant a obtenu des droits de distribution additionnels de la gamme de matériel d'exploitation forestière Tigercat pour le Manitoba, Terre-Neuve et l'Ile-du-Prince-Edouard.

Le 17 mars 2008, le Fonds a acquis certains actifs de Greer, le détaillant de matériel JCB possédant les droits territoriaux dans la région de l'Ontario s'étendant de Mississauga à Niagara Falls, y compris Hamilton, pour une contrepartie d'environ 1,8 million de dollars. Le chiffre d'affaires annuel de Greer est d'environ 7,0 millions de dollars.



Composantes industrielles - Kinecor

---------------------------------------------------------------------
Trois mois terminés les 31 mars 2008 2007
---------------------------------------------------------------------
Produits bruts 74,9 $ 80,1 $
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice sectoriel 5,7 $ 5,2 $

Marge bénéficiaire sectorielle 7,7 % 6,4 %
---------------------------------------------------------------------


Les produits de Kinecor ont diminué de 6 %, ou 5,2 millions de dollars, pour s'établir à 74,9 millions de dollars comparativement à 80,1 millions de dollars au premier trimestre de 2007. Le raffermissement du dollar canadien par rapport au dollar américain a eu pour effet de réduire d'environ 2,0 millions de dollars, ou 3 %, les produits trimestriels de 2008 par rapport à l'exercice précédent. Le bénéfice sectoriel a augmenté de 0,5 million de dollars pour atteindre 5,7 millions de dollars comparativement à 5,2 millions de dollars à l'exercice précédent. Les facteurs suivants ont contribué aux résultats du premier trimestre de cette division :

- Les ventes de roulements et de pièces ont diminué de 0,7 million de dollars par rapport à l'exercice précédent. La baisse des volumes dans le secteur de l'exploitation forestière dans l'est du Canada et en Ontario a largement contrebalancé l'accroissement des ventes aux clients du secteur minier, surtout dans l'est et l'ouest du Canada, et aux clients du secteur de la transformation des métaux par rapport à l'exercice précédent.

- Les produits tirés des pièces et du service dans le domaine de l'énergie fluide ont diminué de 4,5 millions de dollars, en raison surtout du ralentissement des activités de forage de gaz naturel dans l'ouest du Canada et de la baisse des ventes aux revendeurs et des ventes dans le secteur de l'exploitation forestière par rapport à l'exercice précédent. Ce recul des produits a été compensé par les gains enregistrés dans les marchés industriels et agricoles.

- Le bénéfice sectoriel a grimpé de 0,5 million de dollars par rapport à l'exercice précédent, pour s'établir à 5,7 millions de dollars, la hausse des marges ayant largement contrebalancé l'effet négatif de la baisse des volumes et de la hausse des frais de vente et d'administration. Les marges se sont accrues par suite de la modification des stratégies d'établissement des prix et de la réduction des volumes à plus faible marge dans le secteur de l'exploitation forestière. Les frais de vente et d'administration ont augmenté de 0,4 million de dollars par rapport à l'exercice précédent, la hausse des frais liés au personnel et des frais de consultation associés au passage au nouveau système informatique ayant largement neutralisé la baisse de la dotation à la provision pour créances douteuses par rapport à l'exercice précédent.

Le nouveau système informatique qui est en voie d'être implanté au sein de Kinecor fournira des fonctionnalités et une capacité additionnelles qui permettront de gérer la croissance future de la division. Ce système sera implanté au sein de Kinecor partout au Canada en quatre étapes durant 2008 et au cours du premier semestre de 2009.



Systèmes générateurs

---------------------------------------------------------------------
Trois mois terminés les 31 mars 2008 2007
---------------------------------------------------------------------
Matériel 23,9 $ 36,5 $

Pièces et service 34,7 $ 34,9 $
---------------------------------------------------------------------
Produits bruts 58,6 $ 71,4 $
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice sectoriel 4,9 $ 6,8 $

Marge bénéficiaire sectorielle 8,3 % 9,5 %
---------------------------------------------------------------------


Au premier trimestre, les produits ont reculé de 18 %, ou 12,8 millions de dollars, pour s'établir à 58,6 millions de dollars par rapport à 71,4 millions de dollars en 2007. Le raffermissement du dollar canadien par rapport au dollar américain a eu pour effet de réduire d'environ 5,1 millions de dollars, ou 7 %, les produits trimestriels de 2008 par rapport à l'exercice précédent. Le bénéfice sectoriel a fléchi de 1,9 million de dollars pour le trimestre, comparativement à l'exercice précédent, pour s'établir à 4,9 millions de dollars. Les facteurs suivants ont touché les produits et le bénéfice du trimestre :

- Les produits tirés de l'exploitation de Waterous Power Systems ("Waterous") dans l'Ouest canadien ont diminué de 9,7 millions de dollars en regard de l'exercice précédent, en raison d'une baisse des ventes de matériel imputable au ralentissement continu de l'activité de forage de gaz naturel par rapport à l'exercice précédent. Les produits liés aux pièces et au service sont demeurés inchangés d'un trimestre à l'autre.

- Les produits provenant de l'exploitation dans l'est du Canada, DDACE Power Systems ("DDACE"), ont fléchi de 3,1 millions de dollars par rapport à 2007. Les ventes de matériel ont reculé de 2,9 millions de dollars, surtout en raison de la baisse des ventes de moteurs de GE Energy. Les produits liés aux pièces et au service ont diminué de 0,2 million de dollars par rapport à l'exercice précédent.

- Le bénéfice sectoriel a chuté de 1,9 million de dollars, pour s'établir à 4,9 millions de dollars par rapport au dernier exercice. Compte non tenu de l'incidence de 0,1 million de dollars de l'adoption de la nouvelle norme comptable relative aux stocks, le bénéfice a reculé de 2,0 millions de dollars, l'incidence négative de la baisse des volumes n'ayant été que partiellement contrebalancée par l'accroissement des marges et une légère diminution des frais de vente et d'administration par rapport à l'exercice précédent. Les marges se sont accrues principalement en raison de la plus grande proportion de produits liés aux pièces et au service comportant des marges plus élevées par rapport à l'exercice précédent.



Principales informations trimestrielles

---------------------------------------------------------------
2008 2007 2006
---------------------------------------------------------------
T1 T4 T3 T2 T1 T4 T3 T2
---------------------------------------------------------------------------
Produits 285,7 $ 281,5 $ 289,4 $ 319,1 $ 302,3 $ 294,5 $ 294,7 $ 314,1 $
Bénéfice
net lié aux
activités
poursuivies 18,1 $ 18,6 $ 19,6 $ 15,0 $ 18,7 $ 18,1 $ 18,0 $ 18,5 $

Bénéfice
net lié aux
activités
poursuivies
par part
- de base 1,09 $ 1,12 $ 1,18 $ 0,91 $ 1,13 $ 1,09 $ 1,09 $ 1,11 $
- dilué 1,08 $ 1,11 $ 1,17 $ 0,90 $ 1,12 $ 1,08 $ 1,08 $ 1,11 $

Bénéfice
net 18,1 $ 18,6 $ 19,6 $ 15,0 $ 18,7 $ 19,4 $ 18,0 $ 18,5 $

Bénéfice
par part
- de base 1,09 $ 1,12 $ 1,18 $ 0,91 $ 1,13 $ 1,17 $ 1,09 $ 1,11 $
- dilué 1,08 $ 1,11 $ 1,17 $ 0,90 $ 1,12 $ 1,16 $ 1,08 $ 1,11 $

Liquidités
Distribuab-
les(1) 18,4 $ 19,3 $ 19,6 $ 15,9 $ 19,4 $ 18,6 $ 19,4 $ 17,5 $
Liquidités
Distribuab-
les par
part(1)
- de base 1,11 $ 1,16 $ 1,18 $ 0,96 $ 1,17 $ 1,12 $ 1,17 $ 1,05 $
---------------------------------------------------------------------------
1) Indique une mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique Mesures non
conformes aux PCGR.


On peut trouver une analyse des résultats trimestriels précédents du Fonds dans les rapports de gestion trimestriels du Fonds sur le site de SEDAR à l'adresse www.sedar.com.

Situation de trésorerie et sources de financement

Au cours du premier trimestre de 2008, le Fonds a affecté 9,7 millions de dollars des flux de trésorerie aux activités d'exploitation avant les activités de financement, alors qu'il avait généré des flux de trésorerie de 5,5 millions de dollars au cours du premier trimestre de 2007. La diminution de 15,2 millions de dollars des flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation avant les activités de financement était attribuable à une augmentation du fonds de roulement hors caisse, à une intensification des activités d'investissement et à une baisse des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation avant la variation du fonds de roulement hors caisse par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent.

Les flux de trésorerie affectés aux activités d'exploitation ont totalisé 5,1 millions de dollars au premier trimestre de 2008, 19,5 millions de dollars provenant du bénéfice d'exploitation, montant contrebalancé par les 24,6 millions de dollars du fonds de roulement hors caisse. La variation du fonds de roulement hors caisse s'explique entre autres par les éléments importants suivants :

- Les stocks ont augmenté de 11,2 millions de dollars, sous l'effet de la hausse des niveaux de stocks dans toutes les divisions, y compris pour ce qui est du matériel JCB, attribuable en partie à l'acquisition de Greer, et de la gamme de produits d'exploitation forestière Tigercat, par suite de son ajout en décembre 2007. De plus, les stocks de produits en cours ont augmenté de 0,5 million de dollars par suite de l'adoption de la nouvelle norme comptable relative aux stocks.

- Les débiteurs se sont accrus de 9,3 millions de dollars en raison de la progression des ventes dans les divisions du Matériel roulant et des Systèmes générateurs et de l'augmentation du délai moyen de recouvrement des débiteurs dans la division du Matériel roulant par rapport au dernier trimestre.

- Les créditeurs et charges à payer ont reculé de 5,4 millions de dollars pour le trimestre, principalement en raison de la réduction des sommes à payer à un fournisseur de matériel d'exploitation minière dans la division du Matériel roulant et du versement aux employés des primes acquises au cours de l'exercice précédent, montant qui a été contrebalancé en partie par une augmentation des sommes à payer aux fournisseurs en raison des niveaux plus élevés de stocks.

- Les frais payés d'avance ont fléchi de 1,1 million de dollars, compte tenu de la réduction du montant des dépôts faits auprès des fournisseurs.

Au cours du trimestre, le Fonds a investi un montant net de 4,6 millions de dollars. Les activités d'investissement comprenaient l'ajout de 1,5 million de dollars au parc de location de chariots élévateurs, déduction faite des cessions, d'autres ajouts d'immobilisations diverses de 1,3 million de dollars, déduction faite des cessions, et de l'acquisition de Greer en contrepartie de 1,8 million de dollars.

La dette à long terme nette a augmenté de 33,9 millions de dollars comparativement au 31 décembre 2007, les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation de 19,5 millions de dollars au premier trimestre de 2008 ayant été largement contrebalancés par ce qui suit : une augmentation de 24,6 millions de dollars du fonds de roulement hors caisse, des distributions de liquidités de 24,2 millions de dollars et des dépenses en immobilisations de 4,6 millions de dollars. Par rapport au 31 mars 2007, la dette à long terme nette a diminué de 1,9 million de dollars. Le ratio d'endettement du Fonds à la fin du trimestre, soit au 31 mars 2008, s'est élevé à 0,47:1, en hausse par rapport au ratio de 0,31:1 au dernier trimestre et en baisse légère par rapport au ratio de 0,48:1 pour l'exercice précédent.

Au 31 mars 2008, le Fonds avait emprunté 95,8 millions de dollars et émis des lettres de crédit de 3,8 millions de dollars, ce qui porte à 99,6 millions de dollars l'encours de sa facilité de crédit bancaire de 175 millions de dollars; il n'avait prélevé aucune somme sur sa facilité de financement sur stocks de 15 millions de dollars.

La facilité de crédit bancaire de 175 millions de dollars du Fonds ainsi que sa facilité de financement sur stocks remboursable à vue de 15 millions de dollars devraient suffire à satisfaire les besoins à court terme du Fonds en fonds de roulement et en dépenses en immobilisations de maintien. A long terme, le Fonds pourrait devoir recourir aux marchés des titres de participation ou des titres d'emprunt pour financer des acquisitions importantes et satisfaire aux besoins en fonds de roulement et en dépenses en immobilisations en rapport avec sa croissance.

Instruments financiers

Le Fonds a recours à des instruments financiers dérivés dans la gestion de ses risques de change et de taux d'intérêt. Le Fonds a pour principe de ne pas recourir à des instruments financiers dérivés à des fins de négociation ou de spéculation. Les opérations importantes sur instruments financiers dérivés et celles qui étaient en cours à la fin du trimestre comprenaient ce qui suit :

- Le Fonds a conclu des accords de swap de taux d'intérêt avec deux de ses prêteurs en juin 2005, ce qui a eu pour effet, au total, de fixer le taux d'intérêt sur la partie à terme non renouvelable de 30 millions de dollars de sa facilité de crédit bancaire à un taux effectif de 3,47 % plus les marges applicables, jusqu'à l'expiration de la facilité le 7 juin 2008. Les marges dépendent du ratio de levier financier du Fonds et varient entre 0,75 % et 2,50 %.

- Le 9 mai 2007, le Fonds a conclu un swap de taux d'intérêt différé avec deux de ses prêteurs, ce qui a eu pour effet, au total, de fixer le taux d'intérêt sur la tranche à terme non renouvelable de 30 millions de dollars de la facilité de crédit bancaire à un taux effectif de 4,60 % plus les marges applicables. Les marges dépendent du ratio de levier financier du Fonds et varient entre 0,75 % et 2,50 %. Le swap de taux d'intérêt différé entre en vigueur le 7 juin 2008 et prend fin à l'échéance de la facilité le 31 décembre 2011.

- Dans le cours normal de ses activités, le Fonds conclut des contrats de change à court terme afin de fixer le coût de certains stocks entrants et de couvrir une certaine partie des ventes aux clients et des sommes à recevoir de ceux-ci libellées en devises. Au 31 mars 2008, le Fonds avait des contrats en cours pour l'achat de 5,7 millions de dollars américains et de 1,9 million d'euros (au 31 mars 2007, le Fonds avait des contrats en cours pour l'achat de 7,3 millions de dollars américains et de 3,4 millions d'euros).

Obligations contractuelles

Aucun changement important touchant les obligations contractuelles n'est survenu depuis le 31 décembre 2007.

Financement hors bilan

Au 31 mars 2008, la division du Matériel roulant disposait de 52,5 millions de dollars de stocks en consignation d'un grand fabricant, comparativement à 63,2 millions de dollars pour l'exercice précédent. Dans le cours normal de ses activités, Wajax reçoit des marchandises en consignation de la part de ce fabricant, lesquelles sont habituellement vendues à des clients ou achetées par Wajax. Ces marchandises en consignation ne sont pas incluses dans les stocks du Fonds puisque le fabricant demeure le propriétaire des biens.

Les ententes de financement hors bilan du Fonds avec Wajax Finance (une entreprise de financement "sous étiquette privée" de CIT Financial Ltd.) comprennent des contrats de location-exploitation visant le parc de location à long terme de chariots élévateurs du Fonds dans la division du Matériel roulant. Au 31 mars 2008, les engagements non actualisés aux termes des contrats de location-exploitation s'élevaient à 11,6 millions de dollars pour le parc de location (15,9 millions de dollars au 31 mars 2007).

Mesures non conformes aux PCGR

Comme supplément aux états financiers consolidés, le Fonds utilise des mesures financières non conformes aux PCGR qui n'ont pas de sens normalisé prescrit par les PCGR du Canada et qui, par conséquent, ne sont vraisemblablement pas comparables aux mesures semblables utilisées par d'autres entités.

Les "liquidités distribuables" et les "liquidités distribuables par part" ne sont pas des mesures reconnues aux termes des PCGR, et la méthode de calcul adoptée par le Fonds peut différer des méthodes utilisées par d'autres entités. En conséquence, les "liquidités distribuables" et les "liquidités distribuables par part", telles qu'elles sont présentées, pourraient ne pas être comparables à des mesures semblables présentées par d'autres entités. Le Fonds estime que les "liquidités distribuables" et les "liquidités distribuables par part" sont des mesures financières utiles, car elles représentent le calcul clé des flux de trésorerie disponibles pour distribution aux porteurs de parts. Les "liquidités distribuables" et les "liquidités distribuables par part" ne doivent pas être interprétées comme constituant un substitut au bénéfice net tel qu'il est établi selon les PCGR. Les liquidités distribuables correspondent aux flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation poursuivies, ajustés pour tenir compte des variations du fonds de roulement hors caisse, moins les dépenses en immobilisations de maintien et l'amortissement des frais de financement reportés. Les variations du fonds de roulement hors caisse sont exclues des liquidités distribuables, étant donné que le Fonds dispose actuellement d'une facilité de crédit bancaire de 175 millions de dollars qui peut servir à financer les besoins généraux de l'entreprise, y compris les besoins en fonds de roulement, sous réserve des restrictions relatives à la capacité d'emprunt qui sont liées au niveau des stocks disponibles du Fonds et de ses comptes débiteurs impayés, et qu'il dispose actuellement aussi d'une facilité de financement sur stocks remboursable à vue de 15 millions de dollars avec un prêteur non bancaire. De plus, le Fonds procède régulièrement au financement de stocks sur une base de financement sans intérêt par l'intermédiaire de Wajax Finance, une entreprise de financement "sous étiquette privée" de CIT Financial Ltd. Voir la rubrique Liquidités distribuables ci-dessous pour la méthode de calcul des "liquidités distribuables" du Fonds.

Les "dépenses en immobilisations de maintien" ne sont pas des mesures conformes aux PCGR, et la méthode de calcul adoptée par le Fonds peut différer des méthodes utilisées par d'autres entités. Le Fonds considère que les "dépenses en immobilisations de maintien" représentent des dépenses en espèces nécessaires au maintien des activités normales. Les acquisitions et les ajouts aux terrains et aux bâtiments sont exclus des "dépenses en immobilisations de maintien", car on considère que ces dépenses ne sont pas essentielles au maintien des activités normales. Voir la rubrique Liquidités distribuables et Liquidités distribuables estimatives ci-dessous pour obtenir la méthode de calcul des "dépenses en immobilisations de maintien".

Les "liquidités distribuables normalisées" et les "liquidités distribuables normalisées par part" ne sont pas des mesures reconnues aux termes des PCGR. Cependant, les "liquidités distribuables normalisées" ont été calculées selon les lignes directrices fournies par l'ICCA dans sa publication intitulée : Liquidités distribuables normalisées des fiducies de revenu et autres entités intermédiaires : Lignes directrices concernant la rédaction et les informations à fournir. Bien que le Fonds ait adhéré aux principes qui sous-tendent ces lignes directrices, il a formulé des hypothèses et pris des décisions quant à l'application de celles-ci. A cet égard, les calculs du Fonds peuvent différer des calculs similaires faits par d'autres entités. Voir la rubrique Liquidités distribuables normalisées et rapprochement avec les liquidités distribuables pour la méthode de calcul des "liquidités distribuables normalisées" du Fonds.

Le "BAII" n'est pas une mesure reconnue aux termes des PCGR; il est calculé à titre de bénéfice avant intérêts et impôts, et peut différer des méthodes utilisées par d'autres entités.

Distributions

Le Fonds entend verser des distributions de liquidités mensuelles, qui sont généralement payables aux porteurs de parts inscrits le dernier jour ouvrable de chaque mois civil et qui doivent être payées le 20(e) jour du mois suivant ou vers cette date. Le Fonds peut faire des distributions spéciales de liquidités ou autres que de liquidités à la fin de l'exercice pour faire en sorte que les distributions totales du Fonds versées pour l'exercice soient égales à son revenu imposable, ainsi qu'il est stipulé dans la déclaration de fiducie du Fonds.

Les distributions sont établies d'après les liquidités distribuables (voir les rubriques Mesures non conformes aux PCGR et Liquidités distribuables) et dépendent notamment des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement hors caisse, compte tenu d'une provision au titre des dépenses en immobilisations de maintien (voir la rubrique Mesures non conformes aux PCGR) et de tout montant que les fiduciaires peuvent raisonnablement juger nécessaire afin de pourvoir au paiement de frais ou d'autres obligations qui ont été ou devraient raisonnablement être engagés ou contractés par le Fonds. Voir la rubrique Liquidités distribuables ci-dessous.

Le tableau ci-dessous illustre les déclarations de distributions de liquidités faites aux porteurs de parts :



--------------------------------------------------------------------------
Date de clôture des registres Date du versement Par part Montant
--------------------------------------------------------------------------
31 janvier 2008 20 février 2008 0,33 $ 5,5 $
29 février 2008 20 mars 2008 0,33 5,5
31 mars 2008 21 avril 2008 0,33 5,5
--------------------------------------------------------------------------
Trois mois terminés le 31 mars 2008 0,99 $ 16,4 $
--------------------------------------------------------------------------
1) Voir la rubrique Liquidités distribuables ci-dessous.


Les distributions de liquidités versées par le Fonds au cours du trimestre ont été financées au moyen des liquidités provenant de son exploitation avant les variations du fonds de roulement hors caisse et par ses facilités de crédit bancaire.

Le 7 mai 2008, le Fonds a annoncé une hausse des distributions mensuelles de 0,01 $ par part, lesquelles passent à 0,34 $ par part (4,08 $ sur une base annualisée) pour les mois de mai, de juin et de juillet et sont payables le 20 juin 2008, le 21 juillet 2008 et le 20 août 2008 aux porteurs de parts inscrits le 30 mai 2008, le 30 juin 2008 et le 31 juillet 2008, respectivement.

Des renseignements fiscaux à l'intention des porteurs de parts portant sur les distributions versées en 2007 se trouvent sur le site Web du Fonds, à l'adresse www.wajax.com.

Liquidités distribuables(1)

Le Fonds estime que les liquidités distribuables constituent une mesure utile pour déterminer les distributions aux porteurs de parts. Le tableau qui suit présente un rapprochement entre les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation poursuivies (mesure conforme aux PCGR) et les liquidités distribuables (mesure non conforme aux PCGR).



------------------------------------
Pour les trimestres Douze
terminés les derniers mois
------------------------------------
31 mars 31 mars 31 mars
2008 2007 2008
--------------------------------------------------------------------------

Flux de trésorerie (affectés aux)
provenant des activités
d'exploitation poursuivies (5,1) $ 8,3 $ 83,9 $
Variations du fonds de roulement hors
caisse(2) 24,6 14,4 (2,0)
--------------------------------------------------------------------------

Flux de trésorerie provenant des
activités poursuivies avant les
variations du fonds de
roulement hors caisse 19,5 22,7 81,9
Ajustements propres à l'entité(3) :
Dépenses en immobilisations de
maintien(1)(3a) (2,5) (2,2) (11,7)
Gain lié à la vente d'un terrain(3b) - - 2,4
Charge à payer au titre du régime
d'encouragement à moyen terme(3c) 1,5 (0,9) 0,9
Amortissement des frais de
financement reportés(3d) (0,1) (0,2) (0,3)
--------------------------------------------------------------------------

Liquidités distribuables(1) - $ 18,4 19,4 73,2
- par part, de base 1,11 $ 1,17 $ 4,41 $
- par part, diluées 1,10 $ 1,16 $ 4,38 $

Distributions déclarées - $
- de liquidités 16,4 15,9 72,8
- autres que de liquidités(4) - - 0,9

Distributions déclarées - par part
- de liquidités 0,99 $ 0,96 $ 4,39 $
- autres que de liquidités(4) - - 0,05 $
--------------------------------------------------------------------------

Ratio des distributions(5) 89,1 % 82,0 % 99,5 %
--------------------------------------------------------------------------
1) Mesure non conforme aux PCGR, voir la rubrique Mesures non conformes
aux PCGR.
2) Les variations du fonds de roulement hors caisse sont exclues du calcul
des liquidités distribuables étant donné que le Fonds dispose
actuellement d'une facilité de crédit bancaire de 175 millions de
dollars dont il peut se servir pour financer ses besoins généraux, y
compris ses besoins en fonds de roulement (sous réserve des restrictions
relatives à sa capacité d'emprunt qui dépend du niveau des stocks
disponibles du Fonds et de ses débiteurs impayés), et d'une facilité de
financement sur stocks remboursable à vue de 15 millions de dollars
conclue avec un prêteur non bancaire. De plus, le Fonds procède
régulièrement au financement de stocks sur une base de financement sans
intérêt par l'intermédiaire de Wajax Finance, une entreprise de
financement "sous étiquette privée" de CIT Financial Ltd. Voir la
rubrique Stratégies de financement pour plus de détails concernant les
engagements financiers aux termes de la facilité de crédit bancaire.
3) Les autres ajustements propres à l'entité faits dans le cadre du calcul
des liquidités distribuables comprennent ce qui suit :
a. Les dépenses en immobilisations de maintien représentent des
dépenses en immobilisations, déduction faite des cessions et des
transferts du parc de location aux stocks, nécessaires au maintien
des activités normales. Les "dépenses en immobilisations de
maintien" excluent les acquisitions ainsi que les ajouts aux
terrains et aux bâtiments, car on considère que ces dépenses ne sont
pas essentielles au maintien des activités normales.
b. Gain lié à la vente d'un terrain : au cours du troisième trimestre,
le Fonds a exclu du produit tiré de la vente d'un terrain auparavant
destiné à des fins d'aménagement un montant de 3,1 millions de
dollars, l'équivalent du coût, étant donné que ce coût avait été
exclu des liquidités distribuables au moment de l'acquisition
initiale du terrain.
c. Les charges à payer au titre du régime d'encouragement à moyen terme
sont rajoutées aux fins de déterminer les flux de trésorerie
provenant des activités d'exploitation étant donné qu'elles ont été
comptabilisées à titre de passif à long terme avec prise d'effet
le 1(er) janvier 2007. Ces charges à payer n'entrent pas dans le
calcul des liquidités distribuables étant donné que le Fonds estime
que les porteurs de parts ont ainsi un meilleur aperçu des coûts de
rémunération annuels et que cela favorise l'uniformité par rapport
aux exercices précédents.
d. L'amortissement des frais de financement reportés correspond à une
déduction dans le cadre du calcul des liquidités distribuables
d'après le montant compris dans la section de l'état des flux de
trésorerie portant sur les activités de financement (dans l'exercice
où l'opération de financement est conclue) réparti sur la durée du
financement. Le Fonds estime que ce traitement donne une meilleure
indication des coûts de financement annuels.
4) Voir la rubrique Distributions.
5) Le ratio des distributions correspond aux distributions déclarées en
pourcentage des liquidités distribuables.


Pour le trimestre terminé le 31 mars 2008, les liquidités distribuables ont été de 18,4 millions de dollars, ou 1,11 $ par part, comparativement à 19,4 millions de dollars, ou 1,17 $ par part, pour l'exercice précédent. La baisse de 1,0 million de dollars des liquidités distribuables est surtout imputable à la diminution des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement hors caisse par rapport à l'exercice précédent. Les distributions déclarées pour le trimestre terminé le 31 mars 2008 se sont élevées à 0,99 $ par part (0,96 $ par part en 2007). Les liquidités distribuables en excédent des distributions de liquidités déclarées pour les trois mois terminés le 31 mars 2008 de 2,0 millions de dollars, ou 0,12 $ par part, fournissent au Fonds une réserve additionnelle servant à couvrir les variations des besoins en fonds de roulement, les besoins en capital de croissance ou les distributions futures.

Pour les douze mois terminés le 31 mars 2008, les liquidités distribuables ont été de 73,2 millions de dollars, ou 4,41 $ par part. Pour la même période, les distributions de liquidités déclarées se sont élevées à 4,39 $ par part et comprenaient des distributions de liquidités mensuelles totalisant 3,92 $ par part plus une distribution spéciale de liquidités de 0,47 $ par part déclarée en décembre 2007. De plus, une distribution spéciale autre que de liquidités correspondant à 0,05 $ par part a été déclarée le 31 décembre 2007 afin de distribuer la partie non imposable des gains en capital du Fonds pour l'exercice.

Les distributions spéciales de liquidités ont été déclarées pour faire en sorte que les distributions totales du Fonds versées pour l'exercice soient égales à son revenu imposable pour cet exercice, ainsi qu'il est stipulé dans la déclaration de fiducie du Fonds.

Pour les trois mois terminés le 31 mars 2008, le ratio des distributions de liquidités versées en fonction des liquidités distribuables s'est établi à 89 %, par rapport à 82 % pour l'exercice précédent.

Pour les douze mois terminés le 31 mars 2008, le ratio des distributions de liquidités versées en fonction des liquidités distribuables était de 100 %. Cependant, les distributions de liquidités comprenaient une distribution spéciale de liquidités de 0,47 $ par part déclarée en décembre 2007 qui avait trait à l'excédent des liquidités distribuables par rapport au revenu imposable pour l'exercice 2007. Exclusion faite de la distribution spéciale de liquidités de 0,47 $ par part, le ratio des distributions s'est élevé à 89 %.

Le tableau qui suit illustre le rapport entre les distributions et les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation, le bénéfice net ainsi que les liquidités distribuables.



------------------------------------------------------
Pour le trimestre Pour l'exercice Pour l'exercice
(en millions de terminé le terminé le terminé le
dollars) 31 mars 2008 31 décembre 2007 31 décembre 2006
--------------------------------------------------------------------------

A. Flux de
trésorerie
(affectés aux)
provenant des
activités
d'exploitation(1) (5,1) $ 97,3 $ 56,2 $

B. Bénéfice net(1) 18,1 72,0 71,5

C. Liquidités
distribuables(2) 18,4 74,1 74,0

D. Distributions de
liquidités
déclarées 16,4 72,3 73,5
--------------------------------------------------------------------------

E. Excédent
(insuffisance)
des flux
de trésorerie
(affectés aux)
provenant des
activités
d'exploitation
sur les
distributions de
liquidités
déclarées (A - D) (21,5) 25,0 (17,3)

F. Excédent
(insuffisance)
du bénéfice net
sur les
distributions
de liquidités
déclarées (B - D) 1,7 (0,3) (2,0)

G. Excédent des
liquidités
distribuables sur
les distributions
de liquidités
déclarées (C - D) 2,0 1,8 0,5
--------------------------------------------------------------------------
1) En fonction des activités poursuivies.
2) Mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique Mesures non conformes
aux PCGR.


Les écarts importants entre les distributions de liquidités déclarées par le Fonds et les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation, le bénéfice net ainsi que les liquidités distribuables comprennent ce qui suit :

Pour le trimestre terminé le 31 mars 2008, l'insuffisance de 21,5 millions de dollars des flux de trésorerie affectés aux activités d'exploitation sur les distributions de liquidités déclarées est surtout attribuable à une augmentation du fonds de roulement hors caisse de 24,6 millions de dollars et à d'autres ajustements propres à l'entité totalisant 1,4 million de dollars, moins les dépenses en immobilisations de maintien, déduction faite des cessions, de 2,5 millions de dollars et l'excédent de 2,0 millions de dollars de liquidités distribuables par rapport aux distributions de liquidités déclarées. L'insuffisance a été financée au moyen des facilités de crédit bancaire du Fonds.

Pour les douze mois terminés le 31 décembre 2007, l'excédent de 25,0 millions de dollars des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation sur les distributions de liquidités déclarées est surtout attribuable à une réduction du fonds de roulement hors caisse de 12,2 millions de dollars et à des dépenses en immobilisations de maintien, déduction faite des cessions, de 11,3 millions de dollars, moins le gain lié à la vente d'un terrain de 2,4 millions de dollars, plus une réserve de 3,9 millions de dollars. Cette somme de 3,9 millions de dollars fournit au Fonds une réserve additionnelle servant à couvrir les variations des besoins en fonds de roulement, les besoins en capital de croissance ou les distributions futures.

Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2006, l'excédent de 17,3 millions de dollars des distributions de liquidités déclarées sur les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation s'expliquait par l'augmentation de 28,9 millions de dollars du fonds de roulement hors caisse moins les dépenses en immobilisations, déduction faite des cessions, de 10,4 millions de dollars. Cette insuffisance a été financée au moyen des facilités de crédit bancaire du Fonds.

Liquidités distribuables normalisées(1) et rapprochement avec les liquidités distribuables(2)

Le tableau qui suit présente le calcul des liquidités distribuables normalisées calculées selon les lignes directrices fournies dans la publication de l'ICCA intitulée Liquidités distribuables normalisées des fiducies de revenu et autres entités intermédiaires : Lignes directrices concernant la rédaction et les informations à fournir. De plus, le tableau fournit un rapprochement entre les liquidités distribuables normalisées et les liquidités distribuables (voir la rubrique Liquidités distribuables).



-------------------------------------
Pour les trimestres Douze
terminés les derniers mois
-------------------------------------
31 mars 31 mars 31 mars
2008 2007 2008
---------------------------------------------------------------------------

Flux de trésorerie (affectés aux)
provenant des activités
d'exploitation
- Activités poursuivies (5,1) $ 8,3 $ 83,9 $
- Activités abandonnées - (0,1) -
A. Sorties de fonds au titre des
dépenses en immobilisations(3) (4,9) (3,0) (15,3)
B. Restriction à l'égard des
distributions(4) - - -
---------------------------------------------------------------------------

Liquidités distribuables
normalisées(1)(2) - $ (10,0) 5,2 68,6
- par part, de base (0,60) $ 0,32 $ 4,13 $
- par part, diluées (0,60) $ 0,31 $ 4,10 $
i. Ajustements de capital pour tenir
compte des dépenses en
immobilisations de maintien(5) :
- Produit tiré de la cession de
dépenses en immobilisations 0,3 0,3 1,1
- Dépenses en immobilisations
de croissance 1,8 - 1,8
- Parc de location transféré
aux stocks 0,2 0,5 0,7
ii. Ajustements non récurrents(6) :
- Flux de trésorerie (affectés
aux) provenant des activités
abandonnées - 0,1 -
iii. Autres ajustements propres à
l'entité(7) :
- Variations du fonds de
roulement hors caisse(7a) 24,6 14,5 (2,0)
- Gain lié à la vente d'un
terrain(7b) - - 2,4
- Charge à payer au titre du
régime d'encouragement à moyen
terme(7c) 1,5 (1,0) 0,9
- Amortissement des frais de
financement reportés(7d) (0,1) (0,2) (0,3)
---------------------------------------------------------------------------

Liquidités distribuables(2) - $ 18,4 19,4 73,2
- par part, de base 1,11 $ 1,17 $ 4,41 $
- par part, diluées 1,10 $ 1,16 $ 4,38 $
---------------------------------------------------------------------------

Distributions déclarées - $
- de liquidités 16,4 15,9 72,8
- autres que de liquidités(8) - - 0,9
---------------------------------------------------------------------------

Distributions déclarées - par part
- de liquidités 0,99 $ 0,96 $ 4,39 $
- autres que de liquidités(8) - - 0,05 $
---------------------------------------------------------------------------

Ratio des distributions(9)
- en fonction des liquidités
distribuables normalisées s.o. 305,8 % 106,1 %
- en fonction des liquidités
distribuables 89,1 % 82,0 % 99,5%
---------------------------------------------------------------------------

1) Les liquidités distribuables normalisées représentent une mesure non
conforme aux PCGR et sont calculées selon les lignes directrices
fournies dans la publication de l'ICCA intitulée Liquidités
distribuables normalisées des fiducies de revenu et autres entités
intermédiaires : Lignes directrices concernant la rédaction et les
informations à fournir.
2) Mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique Mesures non conformes
aux PCGR.
3) Les sorties de fonds au titre des dépenses en immobilizations
comprennent à la fois les sorties de fonds au titre des dépenses en
immobilisations de maintien et celles relatives aux dépenses en
immobilisations de croissance déduites dans le cadre du calcul des
liquidités distribuables normalisées. Voir les rubriques Capacité de
production et gestion de la capacité de production.
4) Il n'y a actuellement aucune restriction à l'égard des distributions
découlant du respect de clauses restrictives financières. Voir la
rubrique Stratégies de financement.
5) Des ajustements de capital sont apportés afin d'ajuster les sorties de
fonds au titre des dépenses en immobilisations (déduites dans le cadre
du calcul des liquidités distribuables normalisées) de manière à tenir
compte des dépenses en immobilisations de maintien, déduction faite des
cessions, comme étant une déduction aux fins du calcul des liquidités
distribuables. Ces ajustements comprennent : l'exclusion du capital de
croissance, l'inclusion du produit tiré de la cession des dépenses en
immobilisations et le parc de location transféré aux stocks. Voir les
rubriques Mesures non conformes aux PCGR et Capacités de production et
gestion de la capacité de production pour le calcul des dépenses en
immobilisations de maintien.
6) Les ajustements non récurrents reflètent l'exclusion des flux de
trésorerie (affectés aux) provenant des activités abandonnées dans le
cadre du calcul des liquidités distribuables étant donné qu'ils ne sont
pas représentatifs des flux de trésorerie futurs escomptés du Fonds.
7) Les autres ajustements propres à l'entité faits dans le cadre du calcul
des liquidités distribuables comprennent ce qui suit :
a. Variations du fonds de roulement hors caisse, voir la rubrique
Liquidités distribuables.
b. Gain lié à la vente d'un terrain, voir la rubrique Liquidités
distribuables.
c. Charge à payer au titre du régime d'encouragement à moyen terme, voir
la rubrique Liquidités distribuables.
d. Amortissement des frais de financement reportés, voir la rubrique
Liquidités distribuables.
8) Voir la rubrique Distributions.
9) Le ratio des distributions correspond aux distributions déclarées en
pourcentage des liquidités distribuables.


Pour le trimestre terminé le 31 mars 2008, les liquidités distribuables normalisées se sont traduites par un solde négatif de 10,0 millions de dollars, ou (0,60) $ par part, comparativement à 5,2 millions de dollars, ou 0,32 $ par part, à l'exercice précédent. La baisse de 15,2 millions de dollars était surtout imputable à l'augmentation de l'utilisation du fonds de roulement hors caisse de 11,5 millions de dollars.

Depuis la conversion de Wajax Limitée, qui est devenue le Fonds de revenu Wajax le 15 juin 2005, le ratio des distributions des liquidités versées s'établit à 140,5 % en fonction des liquidités distribuables normalisées et à 96,8 %, en fonction des liquidités distribuables. La différence s'explique principalement par les variations du fonds de roulement hors caisse de 47,3 millions de dollars, des ajustements de capital et d'autres ajustements propres à l'entité depuis la conversion qui ont été financés par la facilité de crédit bancaire du Fonds. Voir la rubrique Stratégies de financement.

Capacité de production et gestion de la capacité de production

Wajax exerce ses activités dans le domaine de la distribution et du service après-vente. Ainsi, la capacité de production du Fonds est principalement dictée par l'infrastructure de ses succursales à l'échelle du Canada, les liens qu'il entretient avec les fabricants ainsi que le capital de maintien et de croissance utilisé.

Wajax exerce ses activités depuis 103 installations situées partout au Canada, dont 72 sont louées. Les principales propriétés de Wajax consistent surtout en des points de vente et de service. (Au 31 décembre 2007, les engagements non actualisés aux termes des contrats de location-exploitation ont totalisé 59,2 millions de dollars pour les installations.)

Le Fonds cherche à distribuer des gammes de produits de premier plan dans chacun de ses marchés régionaux, et sa réussite dépend du maintien des relations avec les fabricants qu'il représente. Le Fonds s'attache à établir des relations durables avec des fabricants qui tiennent à avoir un avantage concurrentiel et à dominer leurs secteurs du marché ciblés à long terme. Dans les entreprises de matériel roulant, des systèmes générateurs, des composantes hydrauliques et des pompes de raffinage, les relations avec les fabricants sont généralement régies par des contrats de distribution effectivement exclusive. Ces contrats sont pour la plupart à durée indéterminée, mais ils peuvent être résiliés moyennant un préavis signifié dans des délais relativement courts prévus dans le contrat.

Le capital de maintien utilisé comprend le parc de location, surtout pour la division du Matériel roulant, matériel qui évoluera selon la demande sur le marché, et d'autres capitaux qui serviront principalement à soutenir l'exploitation du réseau de succursales et à en assurer le maintien.

De plus, le Fonds conclut des ententes de financement hors bilan, dont des contrats de location-exploitation visant le parc de location à long terme de chariots élévateurs dans la division du Matériel roulant avec Wajax Finance, des véhicules et d'autre matériel. (Au 31 décembre 2007, les engagements non actualisés aux termes des contrats de location-exploitation ont totalisé 13,1 millions de dollars pour le parc de location, 0,6 million de dollars pour les véhicules et 1,6 million de dollars pour le reste du matériel.)

Les dépenses en immobilisations de croissance comprennent les acquisitions de terrains et de bâtiments qui ne sont pas nécessaires au maintien des activités normales.

Pour la période de sept ans allant de 2000 à 2007, la moyenne annuelle des dépenses en immobilisations de maintien, déduction faite du produit des cessions (en incluant le parc de location mais en excluant les activités abandonnées et le système d'information ERP abandonné en 2002), s'est établie à 8,9 millions de dollars. Les dépenses en immobilisations de maintien annuelles ont varié entre 3,4 millions de dollars et 12,0 millions de dollars au cours de la période. La direction s'attend à ce que les dépenses en immobilisations de maintien annuelles futures se situent entre 8 millions de dollars et 14 millions de dollars.

Stratégies de financement

La facilité de crédit bancaire de 175 millions de dollars et la facilité de financement sur stocks remboursable à vue de 15 millions de dollars du Fonds devraient suffire à satisfaire ses besoins à court terme en fonds de roulement et en capital de maintien et de croissance.

A long terme, le Fonds pourrait devoir recourir aux marchés des titres de participation ou des titres d'emprunt ou réduire ses distributions pour financer des acquisitions importantes et satisfaire aux besoins en fonds de roulement et en dépenses en immobilisations en rapport avec sa croissance.

Les besoins à court terme du Fonds en fonds de roulement peuvent changer radicalement d'un trimestre à l'autre en raison du calendrier des achats de stocks de grande dimension et/ou des ventes ou de l'évolution du marché. En général, lorsque Wajax enregistre une croissance de ses activités, ses besoins en fonds de roulement s'accentuent, comme c'était le cas en 2006 et au premier trimestre de 2008. En revanche, si Wajax subit les contrecoups d'un ralentissement économique, ses besoins en fonds de roulement diminuent en raison du niveau d'activité moins élevé. Cette situation peut donner lieu à une augmentation des liquidités distribuables normalisées en période de ralentissement des activités et à une diminution de celles-ci en période de croissance. Les variations du fonds de roulement sont généralement financées par les facilités de crédit bancaire ou affectées au remboursement de celles-ci. Par conséquent, pour les raisons indiquées, le Fonds tient compte des variations du fonds de roulement hors caisse aux fins du calcul des liquidités distribuables pendant les périodes où le Fonds dispose de fonds aux termes de sa facilité de crédit pour financer les variations du fonds de roulement hors caisse.

La facilité de crédit bancaire contient des clauses restrictives qui peuvent restreindre la capacité du Fonds de verser des distributions de liquidités i) si une distribution de liquidités donne ou donnait lieu à un cas de défaut et ii) si le ratio de levier financier (dette par rapport au BAIIA) est supérieur à 3,0. Si le ratio de levier financier est égal ou inférieur à 3,0, les distributions globales de liquidités faites par les emprunteurs au cours de chaque trimestre financier ne pourront dépasser 115 % des liquidités distribuables au cours des quatre derniers trimestres. Nonobstant les restrictions relatives au ratio de levier financier, il serait permis de faire une distribution spéciale de liquidités au cours du premier trimestre de chaque exercice, pourvu que le montant de celle-ci ne dépasse pas l'excédent des liquidités distribuables pour l'exercice précédent sur le montant des distributions de liquidités déclarées au cours de l'exercice précédent plus toutes les liquidités distribuables cumulatives excédentaires sur les distributions de liquidités des exercices précédents. De plus, la capacité d'emprunt aux termes de la facilité de crédit bancaire dépend du niveau des stocks disponibles du Fonds et du solde des débiteurs impayés. Pour obtenir plus de détails, il y a lieu de consulter les modalités de la facilité de crédit bancaire du Fonds sur le site de SEDAR à l'adresse www.sedar.com.

Capital-parts

Les parts de fiducie du Fonds émises sont comprises dans les capitaux propres attribuables aux porteurs de parts au bilan et se résument comme suit :



---------------------------------------------------------------------------
Parts de fiducie émises et entièrement payées au
31 mars 2008 Nombre Montant
---------------------------------------------------------------------------
Solde au début du trimestre 16 585 206 104,9 $
Droits exercés - -
---------------------------------------------------------------------------
Solde à la fin du trimestre 16 585 206 104,9 $
---------------------------------------------------------------------------


Le Fonds compte deux régimes de droits visant des parts qui émettent des droits aux participants lesquels sont réglés par l'émission de parts du Fonds de revenu Wajax : le régime de propriété de parts de Wajax, auquel participent certains membres de la direction, et le régime de parts différées des fiduciaires. La charge de rémunération est déterminée en fonction de la juste valeur des droits lorsqu'ils sont émis et constatés sur la période d'acquisition. Le Fonds a enregistré des coûts de rémunération de 465 milliers de dollars pour le trimestre (318 milliers de dollars en 2007) à l'égard de ces régimes.

Estimations comptables critiques

Les estimations comptables critiques utilisées par la direction du Fonds sont décrites en détail dans le rapport de gestion pour l'exercice terminé le 31 décembre 2007 que l'on peut trouver sur le site de SEDAR, à l'adresse www.sedar.com.

Changements de conventions comptables

Le texte qui suit présente un résumé des mises à jour pertinentes du Manuel de l'Institut Canadien des Comptables Agréés ("ICCA") qui ont été adoptées par le Fonds le 1(er) janvier 2008. Les chiffres des exercices précédents ne seront pas retraités, ce qui est conforme à l'application prospective prévue par les nouvelles normes.

Informations à fournir concernant le capital

Le chapitre 1535 du Manuel de l'ICCA, intitulé "Informations à fournir concernant le capital", établit des normes pour la présentation d'informations sur le capital d'une entité et sur la façon dont il est géré. Ce chapitre exige des entités qu'elles fournissent des informations sur leurs objectifs, politiques et procédures de gestion du capital. De plus, les informations fournies doivent préciser si les sociétés se sont conformées aux exigences en matière de capital qui leur ont été imposées en vertu de règles extérieures et indiquer les conséquences de toute non-conformité. La norme qui précède n'a aucune incidence sur la constatation et l'évaluation des montants présentés dans les états financiers.

Stocks

Le chapitre 3031 du Manuel de l'ICCA, intitulé "Stocks", entraîne une modification des normes en ce qui a trait à l'évaluation des stocks et à la communication d'informations à leur sujet. Parmi les modifications touchant les méthodes d'évaluation figurent l'élimination de la méthode du dernier entré, premier sorti, l'exigence voulant que les stocks soient évalués au plus faible du coût et de la valeur nette de réalisation, l'imputation des frais généraux en fonction des niveaux de capacité normaux, l'utilisation de la méthode des coûts spécifiques pour les stocks qui ne sont pas habituellement fongibles et des biens ou services produits aux fins de projets spécifiques, l'exigence voulant qu'une entité utilise la même méthode de détermination du coût pour les stocks ayant une nature et un usage similaires ainsi que la reprise des dépréciations, en cas de remontée ultérieure de la valeur des stocks, afin de ramener ceux-ci à la valeur nette de réalisation. Le Fonds a adopté rétrospectivement et sans retraitement les nouvelles exigences relatives aux stocks. Il a réévalué la méthode selon laquelle il imputait les frais généraux au coût de transformation, ce qui avait pour effet d'accroître la valeur comptable des stocks de produits en cours de 0,7 million de dollars et d'entraîner un ajustement de 0,6 million de dollars (déduction faite des impôts de 0,1 million de dollars), montants qui avaient été comptabilisés directement dans le solde d'ouverture des bénéfices non répartis. L'étendue des informations à fournir au sujet des stocks a également été élargie. Sont tenus d'être précisés les politiques sur les stocks, leur valeur comptable, le montant des stocks comptabilisés en charges, les dépréciations et les reprises de dépréciations.

Instruments financiers - informations à fournir et Instruments financiers - presentation

Les chapitres 3862 et 3863 du Manuel de l'ICCA mettent surtout l'accent sur les risques associés aux instruments financiers comptabilisés et non comptabilisés et sur la façon dont ces risques sont gérés. Les nouvelles normes en matière de présentation reprennent les exigences énoncées antérieurement. La norme qui précède n'a aucune incidence sur la constatation et l'évaluation des montants présentés dans les états financiers.

Ecarts d'acquisition et actifs incorporels

En février 2008, l'ICCA a publié le chapitre 3064 du Manuel, intitulé "Ecarts d'acquisition et actifs incorporels", qui remplace le chapitre 3062, intitulé "Ecarts d'acquisition et autres actifs incorporels", et le chapitre 3450, intitulé "Frais de recherche et de développement". Le nouveau chapitre 3064 fournit de nouvelles lignes directrices concernant la constatation, l'évaluation, la présentation et la divulgation des écarts d'acquisition et des actifs incorporels. Ce chapitre a également eu pour effet de modifier le chapitre 1000, intitulé "Fondements conceptuels des états financiers". Ces changements entrent en vigueur pour les exercices ouverts à compter du 1(er) octobre 2008, l'application anticipée étant encouragée. Collectivement, ces modifications permettent d'aligner plus étroitement les pratiques canadiennes sur les Normes internationales d'information financière et les PCGR des Etats-Unis en éliminant la pratique consistant à comptabiliser à titre d'actifs une variété de frais de démarrage, de préproduction et d'autres frais similaires qui ne répondent pas à la définition ni aux critères de constatation d'un actif. Le Fonds a décidé d'adopter par anticipation le chapitre 3064 du Manuel de l'ICCA. L'adoption de cette norme n'a aucune incidence sur la constatation et l'évaluation des montants présentés dans les états financiers et aucune information additionnelle n'est requise.

Le texte qui suit constitue un résumé des nouvelles normes pouvant avoir une incidence sur le Fonds :

En février 2008, le Conseil des normes comptables du Canada a confirmé que les entreprises à but lucratif ayant une obligation publique de rendre des comptes devront utiliser les Normes internationales d'information financière (IFRS) au Canada pour les exercices ouverts à compter du 1(er) janvier 2011. Le Fonds sera tenu de présenter ses résultats selon les IFRS à compter du 1(er) janvier 2011. Le Fonds a entrepris une évaluation de l'incidence du passage aux IFRS.

Risques et incertitudes

Comme la plupart des entreprises, le Fonds est assujetti à un grand nombre de risques et d'incertitudes liés au marché et au secteur qui pourraient avoir une incidence importante sur ses résultats d'exploitation. Le Fonds s'efforce de minimiser un grand nombre de ces risques en diversifiant ses activités principales et en établissant ses entreprises dans diverses régions. Néanmoins, un certain nombre de risques nécessitent une attention particulière. Ces risques sont traités en détail dans le rapport de gestion pour l'exercice terminé le 31 décembre 2007 que l'on peut trouver sur le site de SEDAR, à l'adresse www.sedar.com. Pour la période comprise entre le 1(er) janvier 2008 et le 7 mai 2008, il ne s'est produit aucun changement important touchant l'entreprise du Fonds qui nécessiterait une mise à jour de la présentation des risques applicables figurant dans la section Rapport de gestion pour l'exercice terminé le 31 décembre 2007.

Perspectives

Compte tenu des défis économiques auxquels ont fait face bon nombre de secteurs de l'économie canadienne, la direction est heureuse des résultats obtenus au premier trimestre. Une fois de plus, la diversité des activités du Fonds lui a permis de tirer parti des secteurs de croissance et de compenser le rendement plus faible des segments de marché où la croissance est plus lente. Pour ce qui est de l'avenir, il est prévu que ces conditions économiques mixtes se maintiendront pour le reste de 2008. La direction prévoit continuer de tirer profit des dépenses au titre de la croissance dans les secteurs suivants, à savoir les sables bitumineux, l'exploitation minière et l'infrastructure, et de l'augmentation des produits tirés de la nouvelle gamme de matériel Tigercat. Par ailleurs, compte tenu de la montée récente des prix du gaz naturel, l'on a bon espoir que les activités de forage dans l'Ouest canadien s'accroîtront vers la fin de cette année. Par contre, l'on s'attend également à un ralentissement continu dans certains secteurs du centre et de l'est du Canada. Par conséquent, la direction prévoit toujours que le Fonds obtiendra de nouveau un rendement solide en 2008.

Des informations supplémentaires, y compris le rapport annuel et la notice annuelle du Fonds, sont disponibles sur le site de SEDAR, à l'adresse www.sedar.com.

FONDS DE REVENU WAJAX

Etats financiers consolidés non verifies pour les trois mois terminés le 31 mars 2008

Avis requis aux termes du Règlement 51-102 sur les obligations d'information continue, partie 4.3 3) a) :

Les états financiers consolidés ci-joints ont été préparés par la direction du Fonds de revenu Wajax et n'ont pas fait l'objet d'un examen par les vérificateurs du Fonds.



FONDS DE REVENU WAJAX
BILANS CONSOLIDES

--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------


31 mars 31 décembre 31 mars
(non vérifié, en milliers de dollars) 2008 2007 2007
--------------------------------------------------------------------------

Actif à court terme
Trésorerie et équivalents de
trésorerie - $ - $ 1 247 $
Débiteurs 152 999 143 669 144 067
Stocks (note 3) 221 344 207 212 221 424
Impôts futurs 1 095 1 064 3 353
Frais payés d'avance et autres
montants à recouvrer 3 717 4 799 9 716
Actif au titre des dérivés (note 4) - - 361
Activités abandonnées - - 176
--------------------------------------------------------------------------
379 155 356 744 380 344
--------------------------------------------------------------------------

Actif à long terme
Matériel de location 21 829 21 700 19 429
Immobilisations corporelles 29 892 29 491 32 804
Ecart d'acquisition et autres actifs 59 407 59 108 58 751
Impôts futurs 285 269 338
--------------------------------------------------------------------------
111 413 110 568 111 322
--------------------------------------------------------------------------
490 568 $ 467 312 $ 491 666 $
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------

Passif à court terme
Dette bancaire 1 800 $ 6 830 $ - $
Créditeurs et charges à payer 183 726 188 388 181 405
Distributions à payer aux porteurs
de parts 5 473 13 268 5 307
Impôts à payer 1 694 1 457 2 170
Effets à payer au titre du matériel - 70 4 672
Passif au titre des dérivés (note 4) 857 175 -
Activités abandonnées 325 347 527
--------------------------------------------------------------------------
193 875 210 535 194 081
--------------------------------------------------------------------------

Passif à long terme
Autres passifs 199 1 716 1 087
Passif à long terme au titre des
régimes de retraite 3 139 3 079 2 673
Dette à long terme 92 949 53 879 93 203
--------------------------------------------------------------------------
96 287 58 674 96 963
--------------------------------------------------------------------------

Capitaux propres attribuables aux
porteurs de parts
Parts de fiducie (note 5) 104 871 104 871 104 871
--------------------------------------------------------------------------
Rémunération à base de parts (note 6) 3 372 2 907 1 883
--------------------------------------------------------------------------
Bénéfices non répartis 92 714 90 432 93 564
Cumul des autres éléments du
résultat étendu (note 4) (551) (107) 304
--------------------------------------------------------------------------
92 163 90 325 93 868
--------------------------------------------------------------------------
Total des capitaux propres
attribuables aux porteurs de parts 200 406 198 103 200 622
--------------------------------------------------------------------------
490 568 $ 467 312 $ 491 666 $
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------



FONDS DE REVENU WAJAX
ETATS CONSOLIDES DES RESULTATS ET
DES BENEFICES NON REPARTIS

--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------

Trois mois terminés les
(non vérifié, en milliers de dollars, sauf 31 mars
les données par part) 2008 2007
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------

Produits 285 731 $ 302 312 $
Coût des produits vendus 218 127 232 821
--------------------------------------------------------------------------

Marge brute 67 604 69 491
Frais de vente et d'administration 48 143 49 111
--------------------------------------------------------------------------

Bénéfice avant les intérêts et les impôts sur
les bénéfices 19 461 20 380
Intérêts débiteurs 1 046 1 346
--------------------------------------------------------------------------

Bénéfice avant les impôts sur les bénéfices 18 415 19 034
Charge (recouvrement) d'impôts - à court terme 174 -
- futurs 190 321
--------------------------------------------------------------------------

Bénéfice net 18 051 $ 18 713 $
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------

Bénéfice de base par part (note 5) 1,09 $ 1,13 $
Bénéfice dilué par part (note 5) 1,08 1,12
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------

Bénéfices non répartis au début de la période,
déjà présentés 90 432 90 759
Modification comptable - effet de l'ajustement
au titre des stocks (note 2) 650 -
--------------------------------------------------------------------------
Bénéfices non répartis au début de la période,
après retraitement 91 082 90 759

Ajustement transitoire - 14
Distributions (16 419) (15 922)
Bénéfice net 18 051 18 713
--------------------------------------------------------------------------
Bénéfices non répartis à la fin de la période 92 714 $ 93 564 $
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------



FONDS DE REVENU WAJAX
ETATS CONSOLIDES DU RESULTAT ETENDU

--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------

Trois mois terminés les
31 mars
(non vérifié, en milliers de dollars) 2008 2007
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------

Bénéfice net 18 051 $ 18 713 $
--------------------------------------------------------------------------

Gains (pertes) sur dérivés classés comme étant
des couvertures de flux de trésorerie
au cours de périodes précédentes transférés au
bénéfice net au cours de la période
considérée, déduction faite des impôts (note 4) 56 (130)

Pertes sur dérivés classés comme étant des
couvertures de flux de trésorerie,
déduction faite des impôts (note 4) (500) (119)

--------------------------------------------------------------------------
Autres éléments du résultat étendu (444) (249)
--------------------------------------------------------------------------

Résultat étendu 17 607 $ 18 464 $
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------



FONDS DE REVENU WAJAX
ETATS CONSOLIDES DES FLUX DE TRESORERIE

--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------

Trois mois terminés les
31 mars
(non vérifié, en milliers de dollars) 2008 2007
--------------------------------------------------------------------------

ACTIVITES D'EXPLOITATION
Bénéfice net lié aux activités poursuivies 18 051 $ 18 713 $
Eléments sans incidence sur les flux de
trésorerie :
Amortissement
- Matériel de location 1 147 1 023
- Immobilisations corporelles 945 1 116
- Actifs incorporels 71 180
- Frais de financement reportés 70 72
Charges de retraite, déduction faite des
paiements 59 (19)
Tranche à long terme de la charge au titre du
régime d'encouragement à moyen terme (1 517) (338)
Charge de location hors caisse 12 31
Charge de rémunération à base de parts
(note 6) 465 318
Impôts futurs 190 321
Autres 2 (11)
--------------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie provenant des activités
poursuivies avant les variations
du fonds de roulement hors caisse 19 495 21 406
--------------------------------------------------------------------------
Variations du fonds de roulement hors caisse
Débiteurs (9 330) 1 516
Stocks (11 177) 11 435
Frais payés d'avance et autres montants
recouvrables 1 082 (2 265)
Créditeurs et charges à payer (5 406) (23 266)
Impôts à payer 237 (540)
--------------------------------------------------------------------------
(24 594) (13 120)
--------------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie (affectés aux) provenant
des activités d'exploitation poursuivies (5 099) 8 286
--------------------------------------------------------------------------
ACTIVITES D'INVESTISSEMENT
Ajouts de matériel de location (1 739) (2 338)
Produit de la cession de matériel de location 269 238
Ajouts aux immobilisations corporelles (1 307) (650)
Produit de la cession d'immobilisations
corporelles 36 10
Acquisition d'une entreprise (note 10) (1 824) -
--------------------------------------------------------------------------
(4 565) (2 740)
--------------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie (affectés aux) provenant
des activités poursuivies avant
les activités de financement (9 664) 5 546
--------------------------------------------------------------------------
ACTIVITES DE FINANCEMENT
Augmentation de la dette bancaire à long
terme 39 000 34 000
(Diminution) augmentation des effets à payer
au titre du matériel (70) 1 938
Distributions versées (note 8) (24 214) (34 498)
--------------------------------------------------------------------------
14 716 1 440
--------------------------------------------------------------------------
Variation nette de la trésorerie et des
équivalents de trésorerie avant les
activités abandonnées 5 052 $ 6 986 $
Trésorerie et équivalents de trésorerie
affectés aux activités abandonnées (22) (71)
Dette bancaire au début de la période (6 830) (5 668)
--------------------------------------------------------------------------
(Dette bancaire) trésorerie et équivalents de
trésorerie à la fin de la période (1 800) $ 1 247 $
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------

Les flux de trésorerie provenant des activités
d'exploitation poursuivies
incluent ce qui suit :
Intérêts payés 974 $ 1 228 $
Impôts payés - $ 517 $
--------------------------------------------------------------------------
Importantes transactions hors caisse :
Matériel de location transféré aux stocks 194 $ 541 $



FONDS DE REVENU WAJAX
NOTES AFFERENTES AUX ETATS FINANCIERS CONSOLIDES
(en milliers de dollars, sauf les données sur les parts et les données par
part, à moins d'indication contraire)
(non vérifié)


Note 1 Structure de la fiducie et mode de présentation

Le Fonds de revenu Wajax ("Fonds") est une fiducie d'investissement à vocation restreinte à capital variable non constituée en personne morale régie par les lois de l'Ontario conformément à la déclaration de fiducie datée du 27 avril 2005. Le Fonds a été créé dans le but d'acquérir indirectement toutes les actions en circulation de Wajax Limitée et de les échanger contre un nombre équivalent de parts de la Fiducie Wajax ("parts") détenues par le Fonds en vertu d'un plan d'arrangement entré en vigueur le 15 juin 2005. Le Fonds est autorisé à émettre un nombre illimité de parts, et chaque porteur de parts participe, au prorata, à toute distribution du Fonds.

Les présents états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés ne comprennent pas toutes les données contenues dans les états financiers consolidés annuels vérifiés. Ils devraient donc être lus avec les états financiers consolidés annuels du Fonds pour l'exercice terminé le 31 décembre 2007. Les principales conventions comptables sont conformes à celles utilisées dans les états financiers annuels publiés les plus récents, sauf pour ce qui est décrit à la note 2.

On peut obtenir de l'information supplémentaire, y compris le rapport annuel et la notice annuelle du Fonds, sur le site de SEDAR, à l'adresse www.sedar.com.

Note 2 Changements de conventions comptables

Avec prise d'effet le 1(er) janvier 2008, le Fonds a adopté les normes suivantes :

Informations à fournir concernant le capital

Le chapitre 1535 du Manuel de l'ICCA, intitulé "Informations à fournir concernant le capital", établit des normes pour la présentation d'informations sur le capital d'une entité et sur la façon dont il est géré. Ce chapitre exige des entités qu'elles fournissent des informations sur leurs objectifs, politiques et procédures de gestion du capital. De plus, les informations fournies doivent préciser si les sociétés se sont conformées aux exigences en matière de capital qui leur ont été imposées en vertu de règles extérieures et indiquer les conséquences de toute non-conformité. Ces nouvelles informations sont présentées à la note 12.

La norme qui précède n'a aucune incidence sur la constatation et l'évaluation des montants présentés dans les états financiers.

Stocks

Le chapitre 3031 du Manuel, intitulé "Stocks", entraîne une modification des normes en ce qui a trait à l'évaluation des stocks et à la communication d'informations à leur sujet. Parmi les modifications touchant les méthodes d'évaluation figurent l'élimination de la méthode du dernier entré, premier sorti, l'exigence voulant que les stocks soient évalués au plus faible du coût et de la valeur nette de réalisation, l'imputation des frais généraux en fonction des niveaux de capacité normaux, l'utilisation de la méthode des coûts spécifiques pour les stocks qui ne sont pas habituellement fongibles et des biens ou services produits aux fins de projets spécifiques, l'exigence voulant qu'une entité utilise la même méthode de détermination du coût pour les stocks ayant une nature et un usage similaires ainsi que la reprise des dépréciations, en cas de remontée ultérieure de la valeur des stocks, afin de ramener ceux-ci à la valeur nette de réalisation.

Le Fonds a adopté rétrospectivement et sans retraitement les nouvelles exigences relatives aux stocks. Il a réévalué la méthode selon laquelle il imputait les frais généraux de la fonction service au coût de transformation, ce qui avait pour effet d'accroître la valeur comptable des stocks de produits en cours de 0,7 million de dollars et d'entraîner un ajustement de 0,6 million de dollars (déduction faite des impôts de 0,1 million de dollars), montants qui étaient comptabilisés directement dans le solde d'ouverture des bénéfices non répartis.

L'étendue des informations à fournir au sujet des stocks a également été élargie. Sont tenus d'être précisés les politiques sur les stocks, leur valeur comptable, le montant des stocks comptabilisés en charges, les dépréciations et les reprises de dépréciations. Ces nouvelles informations sont présentées à la note 3.

Instruments financiers - informations à fournir et Instruments financiers - presentation

Les chapitres 3862 et 3863 du Manuel mettent surtout l'accent sur les risques associés aux instruments financiers comptabilisés et non comptabilisés et sur la façon dont ces risques sont gérés. Les nouvelles normes en matière de présentation reprennent les exigences énoncées antérieurement à cet égard. Ces nouvelles informations sont présentées à la note 9.

La norme qui précède n'a aucune incidence sur la comptabilisation et l'évaluation des montants présentés dans les états financiers.

Ecarts d'acquisition et actifs incorporels

En février 2008, l'Institut Canadien des Comptables Agréés a publié le chapitre 3064 du Manuel, intitulé "Ecarts d'acquisition et actifs incorporels", qui remplace le chapitre 3062, intitulé "Ecarts d'acquisition et autres actifs incorporels", et le chapitre 3450, intitulé "Frais de recherche et de développement". Le nouveau chapitre 3064 fournit de nouvelles directives concernant la constatation, l'évaluation, la présentation et la divulgation des écarts d'acquisition et des actifs incorporels. Ce chapitre a également eu pour effet de modifier le chapitre 1000, intitulé "Fondements conceptuels des états financiers". Ces changements entrent en vigueur pour les exercices ouverts à compter du 1(er) octobre 2008, l'application anticipée étant encouragée. Collectivement, ces modifications permettent de mieux aligner les pratiques canadiennes sur les Normes internationales d'information financière et les PCGR des Etats-Unis en éliminant la pratique consistant à comptabiliser à titre d'actifs une variété de frais de démarrage, de préproduction et d'autres frais similaires qui ne répondent pas à la définition ni aux critères de constatation d'un actif.

Le Fonds a décidé d'adopter par anticipation le chapitre 3064 du Manuel de l'ICCA. L'adoption de cette norme n'a aucune incidence sur la constatation et l'évaluation des montants présentés dans les états financiers et aucune information additionnelle n'est requise.

Nouvelles normes publiées mais non encore en vigueur

En février 2008, le Conseil des normes comptables du Canada a confirmé que les entreprises à but lucratif ayant une obligation publique de rendre des comptes devront utiliser les Normes internationales d'information financière (IFRS) au Canada pour les exercices ouverts à compter du 1(er) janvier 2011. Le Fonds sera tenu de présenter ses résultats selon les IFRS à compter du 1(er) janvier 2011. Le Fonds a entrepris une évaluation de l'incidence du passage aux IFRS.

Note 3 Stocks

Les stocks sont évalués au coût ou à la valeur nette de réalisation estimative, selon le moins élevé des deux.

Le coût du matériel et des pièces comprend le coût d'acquisition, le coût de transformation et les coûts engagés pour amener les stocks à l'endroit et dans l'état où ils se trouvent.

Le coût de transformation comprend le coût lié à la main-d'oeuvre directe, les matières premières directes et une partie des frais généraux directs et indirects, imputés en fonction des niveaux de capacité normaux.

Le coûts des stocks comprend les gains ou pertes connexes provenant du cumul du résultat étendu ayant trait aux contrats à terme servant comme instruments de couverture relativement à l'acquisition de stocks.

La valeur nette de réalisation correspond au prix de vente estimatif dans le cours normal des affaires, moins le coût estimatif des produits vendus.



Méthode de
détermination du 31 mars 31 décembre 31 mars
coût 2008 2007 2007
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------

Matériel Elément spécifique 107 075 $ 102 245 $ 110 467 $
Pièces Coût moyen
pondéré 93 691 89 893 94 476
Produits en cours Elément spécifique 20 578 15 074 16 481
-------------------------------------------------------------------------
Total des stocks 221 344 $ 207 212 $ 221 424 $
-------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------


Tous les montants ci-dessus sont présentés déduction faite des provisions applicables.

Le Fonds a comptabilisé en charges 212,4 millions de dollars de stocks, montant qui est inclus dans le coût des produits vendus au cours du trimestre (226,8 millions de dollars en 2007). Au cours du trimestre, une somme de 1,0 million de dollars a été comptabilisée dans le coût des produits vendus pour tenir compte de la réduction de valeur des stocks, afin de ramener celle-ci à la valeur nette de réalisation estimative (0,8 million de dollars en 2007).

Note 4 Cumul des autres éléments du résultat étendu

Au cours du trimestre terminé le 31 mars 2008, 61 $ (56 $, déduction faite des impôts) de gains sur des contrats portant sur des dérivés classés comme étant des couvertures de flux de trésorerie au cours de périodes précédentes ont été transférés du résultat étendu et reclassés dans les résultats, tandis que la variation de la juste valeur des contrats en cours au 31 mars 2008 a donné lieu à une perte nette de 444 $. Aucune partie inefficace des contrats en cours n'a été comptabilisée dans les résultats, et le reste de la partie efficace, soit une perte de 743 $ (500 $, déduction faite des impôts), a été comptabilisé dans les autres éléments du résultat étendu.

Au 31 mars 2008, les contrats portant sur des dérivés de couverture de flux de trésorerie avaient une juste valeur négative de 551 $ et sont comptabilisés dans le cumul des autres éléments du résultat étendu figurant dans le bilan consolidé.



Trois mois
terminés les 31 mars
2008 2007
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------

Solde au début de la période (107) $ - $

Montant transitoire à l'égard des nouvelles
directives comptables en vigueur au
1(er) janvier 2007, déduction faite des
impôts de 59 $ - 553

Gains (pertes) sur dérivés classés comme
étant des couvertures de flux de
trésorerie au cours de périodes précédentes
transférés au bénéfice net au
cours de la période considérée, déduction
faite des impôts de 5 $ (13 $ en 2007) 56 (130)

Pertes sur dérivés classés comme étant des
couvertures de flux de trésorerie,
déduction faite des impôts de 243 $ (90 $
en 2007) (500) (119)

---------------------------------------------------------------------------
Cumul des autres éléments du résultat
étendu (551) $ 304 $
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------


Note 5 Bénéfice par part

A la fin du trimestre, le nombre de parts de fiducie en circulation était de 16 585 206 (16 585 206 en 2007). Il y avait 87 781 droits en cours aux termes du régime de propriété de parts de Wajax ("RPP") (74 608 en 2007) et 59 297 droits en cours aux termes du régime de parts différées des fiduciaires ("RPDF") (40 052 en 2007). Aucune option ni aucun droit n'ont été exclus des calculs du bénéfice par part, étant donné qu'ils n'avaient aucun effet antidilutif.

Le tableau suivant présente le calcul du bénéfice de base par part et du bénéfice dilué par part :



Trois mois terminés les
31 mars
2008 2007
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------

Numérateur du bénéfice de base par part et du
bénéfice dilué par part :
- bénéfice net 18 051 $ 18 713 $
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------

Dénominateur du bénéfice de base par part :
- nombre moyen pondéré de parts 16 585 206 16 585 206
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------

Dénominateur du bénéfice dilué par part :
- nombre moyen pondéré de parts 16 585 206 16 585 206
- effet de dilution des droits visant des
parts 140 613 109 305
--------------------------------------------------------------------------

Dénominateur du bénéfice dilué par part 16 725 819 16 694 511
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------

Bénéfice de base par part 1,09 $ 1,13 $
--------------------------------------------------------------------------

Bénéfice dilué par part 1,08 $ 1,12 $
--------------------------------------------------------------------------
--------------------------------------------------------------------------


Note 6 Régimes de rémunération à base de parts

Le Fonds compte trois régimes de rémunération à base de parts : le RPP, le RPDF et le régime d'encouragement à moyen terme ("REMT"). Des droits sont émis aux participants aux termes du RPP et du RPDF et sont réglés par l'émission de parts du Fonds de revenu Wajax, alors que le REMT prévoit un octroi annuel dont les droits s'acquièrent sur une période de trois ans selon des critères d'acquisition liés au rendement, dont une partie est déterminée en fonction du prix des parts du Fonds. La charge de rémunération à l'égard du RPP et du RPDF est calculée d'après la juste valeur des droits à la date d'octroi et imputée aux résultats selon la méthode linéaire sur la période d'acquisition des droits, un ajustement correspondant étant apporté aux Capitaux propres attribuables aux porteurs de parts. La charge de rémunération à l'égard du REMT varie selon le cours des parts du Fonds et est constatée sur la période d'acquisition des droits de trois ans.

Au cours du trimestre, 4 552 droits (4 391 en 2007) ont été octroyés aux termes du RPP et 6 229 droits (5 066 en 2007) ont été octroyés aux termes du RPDF.

Le Fonds a inscrit des coûts de rémunération de 465 $ pour le trimestre (318 $ en 2007) à l'égard des régimes de droits visant des parts et de 514 $ pour le trimestre (183 $ en 2007) à l'égard du REMT à base de parts.

Note 7 Impôts sur les bénéfices

Le Fonds est une "fiducie de fonds commun de placement", selon la définition de la Loi de l'impôt sur le revenu (Canada), et son revenu n'est pas imposable dans la mesure où il est distribué aux porteurs de parts.

En vertu d'une loi adoptée le 22 juin 2007, le Fonds, à titre de fiducie de revenu cotée en bourse, paiera de l'impôt à compter de 2011 sur ses distributions de revenu à un taux essentiellement équivalent au taux d'impôt général applicable au bénéfice des sociétés. Le Fonds a comptabilisé un passif d'impôts futurs à l'égard des écarts temporaires entre la valeur comptable et la valeur fiscale des actifs et passifs pour ce qui est de la proportion du revenu du Fonds imposée directement entre les mains des porteurs de parts qui devrait se résorber en 2011 ou par la suite.

Note 7 Impôts sur les bénéfices

Le Fonds est une " fiducie de fonds commun de placement ", selon la définition de la Loi de l'impôt sur le revenu (Canada), et son revenu n'est pas imposable dans la mesure où il est distribué aux porteurs de parts.

En vertu d'une loi adoptée le 22 juin 2007, le Fonds, à titre de fiducie de revenu cotée en bourse, paiera de l'impôt à compter de 2011 sur ses distributions de revenu à un taux essentiellement équivalent au taux d'impôt général applicable au bénéfice des sociétés. Le Fonds a comptabilisé un passif d'impôts futurs à l'égard des écarts temporaires entre la valeur comptable et la valeur fiscale des actifs et passifs pour ce qui est de la proportion du revenu du Fonds imposée directement entre les mains des porteurs de parts qui devrait se résorber en 2011 ou par la suite.

Note 8 Distributions versées

Le Fonds fait des distributions de liquidités mensuelles et peut faire des distributions spéciales de liquidités ou autres que de liquidités à la fin de l'exercice pour s'assurer, selon les dispositions de la déclaration de fiducie du Fonds, que ses distributions totales pour l'exercice sont égales à son revenu imposable pour l'exercice. Les distributions de liquidités sont fonction, entre autres, des flux de trésorerie du Fonds.

Bien que le Fonds ait l'intention de distribuer ses liquidités disponibles, ces distributions dépendent de nombreux facteurs, y compris le rendement financier du Fonds, les clauses restrictives et obligations aux termes des emprunts, les besoins en fonds de roulement et les besoins en capitaux à venir.



Note 9 Instruments financiers

Le Fonds classe ses actifs financiers et ses passifs financiers comme suit :

31 mars 31 décembre 31 mars
2008 2007 2007
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------

Détenus à des fins de transaction
Trésorerie et équivalents de trésorerie - $ - $ 1 247 $
Dette bancaire (1 800) (6 830) -

Prêts et créances
Débiteurs 152 999 143 669 144 067

Autres passifs financiers
Créditeurs et charges à payer (183 726) (188 388) (181 405)
Distributions payables aux porteurs
de parts (5 473) (13 268) (5 307)
Effets à payer au titre du matériel - (70) (4 672)
Autres passifs (199) (1 716) (1 087)
Dette à long terme (92 949) (53 879) (93 203)

Dérivés désignés comme des couvertures
efficaces
Actif (passif) au titre des dérivés (857) (175) 361


Le Fonds évalue les instruments financiers détenus à des fins de transaction à la juste valeur, toute modification ultérieure de la juste valeur étant imputée aux résultats. Les prêts et créances et les autres passifs financiers sont évalués au coût après amortissement, toute modification ultérieure de la juste valeur étant imputée aux résultats, et les dérivés désignés comme des couvertures efficaces sont évalués à la juste valeur, toute modification ultérieure de la juste valeur étant imputée aux autres éléments du résultat étendu. Tous les actifs et passifs détenus à des fins de transaction ont été désignés comme tels au moment de leur comptabilisation initiale. Les estimations de la juste valeur des instruments dérivés sont établies d'après les conditions du marché à l'aide de modèles d'évaluation appropriés. Les valeurs comptables inscrites au bilan pour les instruments financiers ne diffèrent pas sensiblement de la juste valeur de ces instruments.

Risque de crédit

Le Fonds est exposé au risque que l'une des contreparties à des accords de swap de taux d'intérêt et à des contrats de change à court terme n'exécute pas ses obligations. Ces contreparties sont de grandes institutions financières bénéficiant de la mention " perspective stable " et de notes élevées à court terme et à long terme attribuées par Standard and Poor's. Jusqu'ici, aucune des contreparties n'a manqué à ses obligations financières envers le Fonds. La direction n'estime pas que le risque associé à l'inexécution des obligations des contreparties est élevé et elle continuera de surveiller le risque de crédit de ces contreparties.

Le Fonds est également exposé à un risque de crédit relativement à ses débiteurs. Toutefois, ce risque est quelque peu minimisé par la grande étendue de la clientèle du Fonds, qui est active dans la plupart des secteurs partout au Canada. Le Fonds a adopté un programme d'évaluation du crédit des clients et limite, au besoin, le crédit octroyé. Les débiteurs du Fonds comprennent des comptes clients et d'autres sommes à recevoir, généralement de fournisseurs, au titre des garanties et des rabais. L'ancienneté des comptes clients s'établit comme suit :



31 mars 31 décembre 31 mars
2008 2007 2007
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------

Comptes courants 80 870 $ 70 268 $ 81 326 $
En souffrance depuis moins de 60 jours 44 413 46 793 39 703
En souffrance depuis plus de 60 jours 6 857 5 040 3 953
---------------------------------------------------------------------------
Total des comptes clients 132 140 $ 122 101 124 982 $
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------


Les valeurs comptables des débiteurs et des passifs au titre des dérivés représentent l'exposition maximale au risque de crédit.

Le Fonds maintient des provisions pour les pertes sur créances possibles en effectuant une analyse de certains comptes en particulier. A ce jour, de telles pertes ont été conformes aux attentes de la direction. L'évolution de la provision pour pertes sur créances s'est établie comme suit :



31 mars 31 décembre 31 mars
2008 2007 2007
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------

Solde d'ouverture 2 388 $ 2 364 $ 2 030 $
Augmentation (diminution) au cours de la
période (558) 24 97
---------------------------------------------------------------------------
Solde de clôture 1 830 $ 2 388 $ 2 127 $
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------


Risque de liquidité

Le risque de liquidité s'entend du risque auquel le Fonds s'expose s'il éprouve des difficultés à respecter ses obligations liés aux passifs financiers. L'échéance contractuelle de la dette à long terme est le 31 décembre 2011. Au 31 mars 2008, le Fonds avait emprunté 95,8 millions de dollars et émis des lettres de crédit de 3,8 millions de dollars, portant son encours à 99,6 millions de dollars aux termes de sa facilité de crédit bancaire de 175 millions de dollars; aucune somme n'avait été prélevée sur sa facilité de financement sur stocks de 15 millions de dollars.

La facilité de crédit bancaire de 175 millions de dollars et la facilité de financement sur stocks remboursable à vue de 15 millions de dollars du Fonds devraient suffire à satisfaire ses besoins à court terme en fonds de roulement et en capital de maintien. A long terme, le Fonds pourrait devoir recourir aux marchés des titres de participation ou des titres d'emprunt ou réduire ses distributions pour financer des acquisitions importantes et satisfaire aux besoins en fonds de roulement et en dépenses en immobilisations en rapport avec sa croissance.

Politique de gestion du risque financier

Le Fonds dispose d'une politique de gestion du risque financier qui régit l'exposition du Fonds aux risques de change et de taux d'intérêt. La tolérance du Fonds au risque de taux d'intérêt diminue à mesure qu'augmente le pourcentage de la dette par rapport à la valeur corporelle nette. Pour que ce risque soit géré avec prudence, les pourcentages guides de la dette à taux d'intérêt variable diminuent à mesure qu'augmente le pourcentage de la dette par rapport à la valeur corporelle nette. Cette politique définit également les niveaux acceptables d'exposition au risque associé aux opérations de change. Le risque de change et le risque de taux d'intérêt sont gérés au moyen de divers instruments dérivés. Les instruments dérivés servent uniquement à couvrir les risques, comme il est déterminé aux termes des lignes directrices de cette politique.

Risque de change

Les résultats d'exploitation du Fonds sont présentés en dollars canadiens. Bien que les ventes du Fonds soient libellées principalement en dollars canadiens, une partie importante des achats de ce dernier sont effectués en dollars américains. Des fluctuations du taux de change du dollar américain peuvent avoir une incidence défavorable ou favorable sur les produits du Fonds, sur ses marges et sur les soldes de son fonds de roulement. Dans le cours normal de ses activités, le Fonds conclut des contrats de change à court terme afin de fixer le coût de certains stocks entrants et de couvrir une certaine partie des ventes aux clients et des sommes à recevoir de ceux-ci libellées en devises. Certains de ces contrats viennent à échéance entre avril 2008 et janvier 2009, et les taux varient de 0,9845 $ US à 1,0300 $ US et de 1,4934 EUR 1,6200 EUR. Au 31 mars 2008, le Fonds avait des contrats en cours pour l'achat de 5,7 millions de dollars américains et de 1,9 million d'euros (au 31 décembre 2007, le Fonds avait des contrats pour l'achat de 7,3 millions de dollars américains et de 3,4 millions d'euros). Le Fonds procédera à des hausses de prix périodiques afin de compenser l'incidence négative des augmentations des taux de change sur les produits importés.

La baisse du dollar américain par rapport au dollar canadien peut avoir un effet négatif sur les produits et les flux de trésorerie du Fonds, car certains produits sont importés des Etats-Unis. Dans certains cas, en raison des conditions du marché, le Fonds se doit de baisser ses prix de vente lorsque le dollar américain fléchit. De plus, de nombreux clients du Fonds exportent des produits aux Etats-Unis, et le raffermissement du dollar canadien peut avoir un effet négatif sur leur compétitivité globale et sur la demande pour leurs produits, ce qui, par ricochet, peut diminuer les achats de produits effectués auprès du Fonds.

Le Fonds adhère à une politique de couverture prudente aux termes de laquelle tous les risques importants associés aux opérations de change sont circonscrits et couverts. Ainsi, il n'existe aucun risque important lié aux opérations de change.

Risque de taux d'intérêt

Les fluctuations des taux d'intérêt ont une incidence sur les coûts d'emprunt du Fonds. Afin de gérer ce risque pour qu'il soit d'un niveau acceptable, le Fonds a conclu des accords de swap de taux d'intérêt et des swaps de taux d'intérêt différé avec ses prêteurs, ce qui a pour effet de fixer le taux d'intérêt sur la tranche à terme non renouvelable de 30 millions de dollars de la facilité de crédit bancaire à un taux effectif de 3,47 % plus les marges applicables, jusqu'au 7 juin 2008, et à un taux effectif de 4,60 %, plus les marges applicables, du 7 juin 2008 jusqu'au 31 décembre 2011.

Une baisse de 0,75 point de pourcentage des taux d'intérêt, ce qui concorde avec les fluctuations du taux préférentiel au cours de la période de 12 mois qui précèdent, se serait traduite, tout bien considéré, par une augmentation négligeable du bénéfice avant impôts et par une augmentation des autres éléments du résultat étendu de 1,0 million de dollars pour la période en raison de la variation de la juste valeur des accords de swap de taux d'intérêt. L'ampleur de l'effet sur le bénéfice avant impôts et sur les autres éléments du résultat étendu est la même, peu importe que les taux d'intérêt aient augmenté ou diminué.

Note 10 Acquisition d'une entreprise

Le 17 mars 2008, le Fonds a acquis certains actifs de Dan Greer Enterprises Limited (" Greer "), le détaillant de matériel JCB en Ontario pour la région s'étendant de Mississauga à Niagara Falls, y compris Hamilton, moyennant une contrepartie d'environ 1,8 million de dollars. Les ventes annuelles de Greer se chiffrent à environ 7,0 millions de dollars.

Les résultats d'exploitation provenant de l'acquisition ont été inclus dans les états financiers consolidés du Fonds à la date de prise d'effet.

Note 11 Régimes de retraite des employés

Les charges nettes des régimes de retraite s'établissent comme suit :



Trois mois terminés
les 31mars
2008 2007
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------
Charge nette des régimes de retraite - régimes à
prestations déterminées 201 $ 182 $
Charge nette des régimes de retraite - régimes à
cotisations déterminées 1 285 1 358
---------------------------------------------------------------------------
1 486 $ 1 540 $
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------


Note 12 Gestion du capital

Objectif

Le Fonds définit son capital comme étant la somme des capitaux propres attribuables aux porteurs de parts et de la dette portant intérêt. L'objectif du Fonds en matière de gestion du capital consiste à disposer de la structure de capital et de la capacité voulues pour soutenir les activités et les objectifs stratégiques du Fonds fixés par le conseil des fiduciaires.

Gestion du capital

La structure du capital du Fonds est gérée de manière à conserver un ratio de levier financier relativement peu élevé pour ce qui est de la dette portant intérêt par rapport au bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (" ratio de levier financier "), puisque le Fonds distribue une partie importante de ses flux de trésorerie provenant de l'exploitation avant la variation du fonds de roulement.

Le niveau de la dette portant intérêt du Fonds est déterminé en tenant compte à la fois des flux de trésorerie dont le Fonds doit disposer pour atteindre ses objectifs stratégiques et de la valeur de ses actifs corporels.

Le montant des capitaux propres attribuables aux porteurs de parts demeure généralement le même puisque le revenu tiré des activités devrait être équivalent au montant des distributions versées aux porteurs de parts au fil du temps.

La direction estime que le Fonds dispose actuellement de capitaux suffisants aux termes de ses facilités d'emprunt. Cependant, le Fonds devrait recourir aux marchés des titres de participation ou des titres d'emprunt s'il devait obtenir des capitaux importants au titre de la croissance.

Aucun changement dans la méthode de gestion du capital du Fonds n'a eu lieu au cours de la période.

Le Fonds examinera le niveau de sa dette portant intérêt et de ses capitaux propres attribuables aux porteurs de parts compte tenu des modifications relatives à l'imposition des fiducies de revenu cotées en bourse qui toucheront le Fonds à compter de 2011, ou avant cette date si les capitaux propres du Fonds augmentent au point de dépasser certains plafonds établis en dollars et mesurés en fonction de sa capitalisation boursière au 31 octobre 2006. Au 31 mars 2008, le Fonds n'avait pas dépassé son plafond de croissance.

Restrictions en matière de capital

La dette portant intérêt du Fonds comprend une facilité de crédit bancaire de 175 millions de dollars venant à échéance le 31 décembre 2011 ainsi qu'une facilité de financement sur stocks remboursable à vue de 15 millions de dollars. La facilité de crédit bancaire contient les clauses restrictives suivantes :

La capacité d'emprunt dépend du niveau des stocks disponibles du Fonds et du solde des comptes débiteurs impayés (" base d'emprunt "). La capacité d'emprunt du Fonds aux termes de la facilité de crédit bancaire " au 31 mars 2008 se limitait à sa base d'emprunt de 171,2 millions de dollars.

Le ratio du bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement du Fonds (" BAIIA ") par rapport aux intérêts débiteurs (" ratio de couverture des intérêts ") ne doit pas être inférieur à quatre fois. Au 31 mars 2008, le ratio de couverture des intérêts du Fonds était de 19,44 fois.

Le Fonds ne pourra verser de distributions de liquidités mensuelles si son ratio de levier financier (la dette portant intérêt par rapport au BAIIA) est supérieur à trois fois. De plus, les distributions de liquidités mensuelles au cours de chaque trimestre financier ne pourront dépasser 115 % des liquidités distribuables (comme il est défini dans la facilité de crédit) au cours des quatre derniers trimestres. Au 31 mars 2008, le ratio de levier financier du Fonds correspondait à un multiple de 1,08 et le versement de distributions de liquidités mensuelles ne faisait l'objet d'aucune restriction.



Note 13 Information sectorielle
Trois mois terminés les
31 mars
2008 2007
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------
Produits
Matériel roulant 153 201 $ 151 572 $
Composantes industrielles 74 931 80 069
Systèmes générateurs 58 621 71 402
Eliminations sectorielles (1 022) (731)
---------------------------------------------------------------------------
285 731 $ 302 312 $
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------

Bénéfice sectoriel
Matériel roulant 11 428 $ 11 159 $
Composantes industrielles 5 736 5 163
Systèmes générateurs 4 851 6 770
Frais généraux et éliminations (2 554) (2 712)
---------------------------------------------------------------------------
19 461 $ 20 380 $
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------
Les intérêts débiteurs, les impôts sur les bénéfices et les frais généraux
ne sont pas imputés aux unités d'exploitation.


Note 14 Données comparatives

Certaines données comparatives ont été reclassées pour que leur présentation soit conforme à celle qui a été adoptée pour la période en cours.

Renseignements