Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

27 août 2014 07h00 HE

Winnipeg bénéficie des salaires syndicaux

Un rapport du CTC démontre que l'appartenance à un syndicat rapporte aux travailleurs et aux communautés

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 27 août 2014) - Les chercheurs du Congrès du travail du Canada (CTC) ont constaté que les travailleuses et travailleurs syndiqués de Winnipeg gagnent en moyenne 6,33 $ de plus l'heure que les travailleuses et travailleurs non syndiqués, ce qui bénéficie à tous, déclare le président du CTC Hassan Yussuff. « Ces revenus supplémentaires des employés syndiqués représentent une injection de 30,8 millions de dollars de plus chaque semaine dans l'économie locale. »

Les chercheurs du CTC ont mené une étude portant sur les salaires dans 76 régions métropolitaines canadiennes de recensement et autres. Ils ont constaté que les travailleuses et travailleurs syndiqués du Manitoba gagnent en moyenne 6,12 $ de plus l'heure que les travailleuses et travailleurs non syndiqués, ce qui ajoute 183,41 millions de dollars supplémentaires par semaine à l'économie de la province. « Nous sommes fiers que nos membres aient contribué à bâtir une classe moyenne plus forte et une économie plus stable pour l'ensemble de la population ici », indique M. Yussuff.

Les chercheurs du CTC ont également constaté que les villes avec davantage de membres syndiqués font vivre une plus grande diversité de commerces et de services. « Les membres de syndicats dépensent leur paie près de leur lieu de résidence, ce qui encourage les commerces locaux, selon M. Yussuff. Nous augmentons les recettes fiscales des municipalités, ce qui permet également de soutenir les travaux publics, les services communautaires et les œuvres de charité. »

M. Yussuff affirme que la plupart des Canadiens croient que les syndicats ont un rôle positif à jouer dans la société. « Les gens veulent que les syndicats militent pour le salaire minimum, la rémunération des heures supplémentaires, les normes de sécurité au travail, les congés parentaux, les vacances payées et la protection contre la discrimination et le harcèlement. Tous les travailleurs et travailleuses, qu'ils appartiennent ou non à un syndicat, profitent maintenant des nombreux gains obtenus d'abord à la table de négociation. »

M. Yussuff signale toutefois que la défense des intérêts des travailleurs ne se limite pas seulement aux questions liées au milieu de travail. « Nous faisons pression auprès des élus de tous les niveaux pour qu'ils offrent une large gamme de programmes et services publics en soutien à la famille. Par exemple, tous les Canadiens et Canadiennes devraient avoir une pension décente à la retraite, et c'est pourquoi nous tentons de convaincre les gouvernements de bonifier les prestations du Régime de pensions du Canada. Nous le faisons par souci d'équité et lorsque nous y parvenons, la vie s'améliore pour tous. »

M. Yussuff ajoute que le fait d'appartenir à un syndicat est particulièrement important pour les femmes et les jeunes. Au Manitoba, les travailleuses syndiquées gagnent en moyenne 7,85 $ de plus l'heure que les travailleuses dans des emplois non syndiqués. Les jeunes manitobains de 15 et 29 ans gagnent 3,61 $ de plus l'heure quand ils sont membres d'un syndicat.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,3 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 111 conseils du travail régionaux. Site Web : www.congresdutravail.ca. Suivez-nous sur Twitter @CanadianLabour.

Renseignements