Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

18 mai 2016 08h15 HE

A Winnipeg, les mises en chantier d'habitations poursuivront leur repli en 2016 et 2017

WINNIPEG, MANITOBA--(Marketwired - 18 mai 2016) - Selon l'édition du printemps du rapport Perspectives du marché de l'habitation, publiée aujourd'hui par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), le nombre d'habitations mises en chantier dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Winnipeg devrait diminuer. Alors qu'elles étaient de 4 400 en 2015, les mises en chantier devraient se chiffrer entre 3 600 et 4 200 en 2016 et entre 3 600 et 4 150 en 2017.

« Les mises en chantier tendent à la baisse par rapport au sommet atteint en 2103, et leur nombre continuera de reculer au cours des deux années à venir, a affirmé Braden Batch, analyste principal de marché à la SCHL pour le Manitoba. Les stocks demeurent élevés, en particulier celui des appartements en copropriété, ce qui entraînera une réduction des nouvelles constructions », a-t-il ajouté.

De 1 650 à 1 750 maisons individuelles devraient être commencées en 2016 et de 1 479 à 2 021 en 2017, alors que les fondations de 1 649 habitations de ce type avaient été coulées en 2015. Le nombre de mises en chantier de maisons individuelles sera essentiellement stable, mais il pourrait augmenter durant la période visée par les prévisions. « L'offre totale de maisons individuelles diminue, que celles-ci soient encore en construction ou bien achevées et invendues. Cela donnera aux constructeurs une certaine marge de manœuvre pour accroître les mises en chantier dans ce segment de marché », a indiqué M. Batch.

Les mises en chantier de logements collectifs (appartements, maisons en rangée et jumelés) ont baissé au premier trimestre de 2016, et l'on prévoit une diminution sur toute la période visée par les prévisions. De 1 550 à 1 950 logements collectifs devraient être mis en chantier en 2016 et de 1 500 à 1 900 en 2017. Globalement, le nombre de logements collectifs commencés a reculé de 27 % au cours des trois premiers mois de 2016, et la tendance est à la baisse depuis le sommet de décembre 2015.

Le nombre de ventes MLS® devrait se situer entre 12 350 et 12 700 en 2016 et entre 12 500 et 12 900 en 2017, comparativement à 12 267 en 2015. Depuis le deuxième trimestre de 2009, le nombre désaisonnalisé de ventes d'habitations existantes est remarquablement stable (3 000 environ par trimestre). En revanche, la tendance actuelle des ventes indique une petite hausse (à 3 300 par trimestre). Après une forte croissance de l'emploi et des revenus en 2015 et une augmentation du solde migratoire attribuable à une baisse du nombre de départs vers d'autres provinces, la tendance actuelle de croissance des ventes d'habitations existantes est soutenue par les facteurs fondamentaux de la demande.

Le prix MLS® moyen, qui était de 278 270 $ en 2015, devrait se situer entre 274 950 $ et 289 050 $ en 2016 et entre 278 850 $ et 293 150 $ en 2017. Après avoir été favorable aux vendeurs pendant des années, le marché s'est rapproché du point d'équilibre vers la fin de 2014 et il y est resté depuis, ce qui a permis aux prix de monter légèrement.

En tant qu'autorité en matière d'habitation au Canada, la SCHL contribue à la stabilité du marché de l'habitation et du système financier, vient en aide aux Canadiens dans le besoin et fournit des résultats de recherches et de l'information aux gouvernements, aux consommateurs et au secteur de l'habitation du Canada.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez consulter le site Web de la SCHL à www.schl.ca ou suivez-nous sur Twitter, YouTube, LinkedIn et Facebook.

Données supplémentaires disponibles sur demande

(Also available in English)

Renseignements