WWF-Canada

WWF-Canada

17 oct. 2012 08h00 HE

WWF aspire à ce que 600 000 véhicules électriques sillonnent nos routes d'ici 2020

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 17 oct. 2012) - WWF-Canada a annoncé aujourd'hui le lancement officiel de son programme Le transport de l'anir, qui vise la promotion et la popularisation du véhicule électrique (VÉ) afin de réduire les émissions canadiennes de gaz à effet de serre (GES) issues du transport.

Une étude menée récemment par le groupe de recherche torontois Environics à la demande de WWF-Canada a démontré que si les consommateurs canadiens applaudissent la venue du véhicule électrique - 73 pour cent d'entre eux accueillent favorablement les programmes gouvernementaux de promotion des VÉ - ils sont en revanche moins bien informés sur la valeur environnementale du VÉ. L'étude d'Environics dévoile en effet qu'à peine 26 pour cent des citoyens reconnaissent que les émissions des véhicules au Canada sont une des grandes sources du réchauffement climatique, mais 36 pour cent de la population n'est pas convaincue de l'impact du VÉ en matière de réduction des émissions de GES des ménages. Le programme Le transport de l'anir de WWF-Canada a pour objectif de diffuser une information pertinente et utile afin d'aider les consommateurs à faire des choix éclairés en matière de transport.

WWF-Canada s'est inspiré de la modélisation réalisée dans le cadre de son rapport intitulé Potentiel de réduction des gaz à effet de serre des véhicules électriques - Perspectives 2012-2025 pour fixer l'ambitieux objectif de 600 000 véhicules électriques -10 pour cent du total des ventes de véhicules - sur les routes du Canada d'ici 2020. WWF-Canada compte, pour réaliser cet objectif, travailler de concert avec les administrations publiques, les entreprises et les citoyens de manière à :

  • faire mieux connaître les avantages du VÉ sur le plan environnemental
  • favoriser l'accessibilité du VÉ et le développement des infrastructures nécessaires au déploiement de ce véhicule
  • rendre le prix du VÉ concurrentiel face au véhicule traditionnel
  • accroître le rayon de déplacement offert aux usagers du VÉ au moyen d'infrastructures et de partenariats de transport
  • fournir aux consommateurs une information et une image positives du VÉ

Le véhicule électrique représente une option parmi d'autres en matière de transport durable, et toutes sont nécessaires à une réelle réduction des GES - transport collectif davantage et mieux exploité, planification urbaine adaptée aux nouvelles réalités, et virage vers un recours accru à la marche et au vélo.

Quelques témoignages

« Les émissions issues du transport figurent parmi les grands responsables du réchauffement climatique, au Canada et partout sur la planète, et l'abandon des véhicules à essence au profit des VÉ constitue une étape essentielle vers le transport durable. WWF-Canada collaborera avec les administrations publiques, les entreprises et tout organisme engagé à faire en sorte que le VÉ devienne un outil abordable et efficace de solution au réchauffement climatique, accessible à tous les citoyens du pays. »

• Josh Laughren, directeur du programme Climat et énergie, WWF-Canada.

« Notre entreprise d'autopartage a été la première au Canada à offrir des véhicules entièrement électriques, et nous avons pris conscience du rôle important et de l'occasion idéale que représentent le VÉ, l'autopartage et les énergies vertes, d'opérer un réel virage dans nos habitudes de transport et de réduire les émissions de gaz à effet de serre au Canada. Nous appuyons avec enthousiasme le programme de WWF-Canada et accueillerons également tout nouveau projet favorisant l'électrification des transports. »

• Kevin McLaughlin, président et fondateur de la société AutoShare

« La chaîne des hôtels Fairmont est fermement engagée à réduire ses émissions de GES et croit que voyages et durabilité peuvent aller de pair. Nous félicitons WWF-Canada pour son action et sa campagne avant-gardiste en faveur du véhicule électrique. Nous comptons appuyer le mouvement en procédant à l'installation de bornes de recharge de VÉ à travers notre réseau d'hôtels de luxe partout au Canada. »

• Sarah Dayboll, directrice des Affaires environnementales, Hôtels et centres de villégiature Fairmont

« Les gaz à effet de serre provoquent un stress phénoménal sur l'environnement, et cela s'est avéré de manière on ne peut plus claire il y a quelques mois lorsqu'on a constaté que la banquise d'été en Arctique diminue comme peau de chagrin. Notre société défend ardemment le VÉ comme outil viable et incontournable de réduction des GES. Le travail de WWF-Canada en faveur du transport durable représente un pas très important vers un avenir climatique durable. »

• Chris Hill, président et directeur général, Mobilité électrique Canada

« Avec le plus grand parc de véhicules 100% électrique en autopartage au Canada, nous offrons déjà l'accès à la mobilité électrique individuelle au Québec. Néanmoins, nous estimons qu'il reste encore beaucoup à faire afin de rendre la mobilité électrique réellement accessible à tous et d'aider la population à mieux comprendre qu'il n'est pas nécessaire de posséder un véhicule pour pouvoir profiter des avantages y étant reliés. Nous avons hâte de travailler avec WWF pour sensibiliser le public sur l'importance des véhicules électrique comme solution au changement climatique. »

• Marco Viviani, Directeur du développement et des relations publiques, Communauto

Quelques chiffres

  • Selon le Rapport d'inventaire national 2010 sur les émissions de gaz à effet de serre d'Environnement Canada, le transport routier est responsable à lui seul de 19 pour cent des émissions de GES au Canada. Les émissions issues de ce secteur ont en outre augmenté de 39 pour cent depuis 1990, et se situent en deuxième position tout juste derrière l'industrie canadienne des sables bitumineux.
  • Selon le modèle GHGenius créé par Ressources naturelles Canada et compte tenu des infrastructures actuelles de production électrique, le VÉ au Canada affiche un extraordinaire potentiel de réduction des GES : plus de 60 pour cent par véhicule par kilomètre parcouru comparativement à un véhicule traditionnel à essence, sur le cycle de vie du véhicule.
Quelques données tirées de l'étude du groupe Environics
  • 73 pour cent des citoyens au Canada appuieraient des programmes gouvernementaux d'incitatifs pour encourager les particuliers à passer au véhicule électrique; 63 pour cent appuieraient de tels programmes mis sur pied par l'entreprise.
  • 62 pour cent des Canadiens déclarent qu'ils auraient une meilleure image d'une entreprise dont ils sauraient qu'elle utilise elle-même des VÉ.
  • 59 pour cent des automobilistes au Canada affirment qu'ils seraient intéressés à louer un VÉ si l'occasion se présentait
  • 47 pour cent des automobilistes canadiens n'ont aucune expérience de VÉ; quatre pour cent seulement disent en avoir déjà conduit un, et sept pour cent déclarent avoir été passagers d'un VÉ.
  • Près de six personnes sur dix au Canada n'utilisent pas de mode de transport durable régulièrement.

Pour plus d'information sur le programme Le transport de l'anir de WWF-Canada, veuillez vous rendre à l'adresse suivante : http://www.wwf.ca/fr/conservation/climatetenergie/transport_durable/600_000_vehicules_electriques/

Supporteurs

WWF-Canada remercie la Fondation McLean, la Fondation Trillium de l'Ontario, la chaîne d'hôtels et centres de villégiature Fairmont et Ontario Power Generation de leur généraux appui à notre action en matière de transport durable.

À propos de WWF-Canada

Le WWF propose des solutions aux principaux défis de conservation de notre planète afin que les humains et la nature puissent prospérer en harmonie. www.wwf.ca/fr/.

Renseignements