WWF-Canada

WWF-Canada

09 déc. 2011 13h08 HE

WWF: La conférence sur le climat contribue à créer un réchauffement climatique de 4 degrés Celsius

DURBAN, AFRIQUE DU SUD--(Marketwire - 9 déc. 2011) - Les représentants des gouvernements sont toujours incapables de voir la réalité en face. Nous sommes ici pour parler de changements climatiques catastrophiques, a déclaré aujourd'hui le WWF à propos de la fin de la conférence sur les changements climatiques à Durban en Afrique du Sud.

Samantha Smith, responsable du programme global du WWF sur le climat et l'énergie a déclaré ce qui suit:

"Il est encore temps de faire quelques petits pas vers un progrès sur certains enjeux clés ici à Durban, mais il faut admettre que c'est tout ce que nous avons réussi à accomplir au cours des 17 dernières années. »

"La conclusion à laquelle nous arrivons, et ce peu importe le scénario final, c'est que les gouvernements n'ont pas la volonté de prendre les mesures nécessaires pour limiter le réchauffement global à 2°C. En réalité, certains scénarios à l'étude ici pourraient contraindre légalement le monde à un réchauffement allant jusqu'à 4°C. Cela aurait des conséquences dramatiques et aurait pour effet de créer un futur instable où les besoins essentiels des gens, comme se nourrir et avoir accès à de l'eau potable, ne pourraient plus être satisfaits. »

"Il est donc important que les gouvernements sachent qu'ils ne méritent aucune félicitations pour leur travail ici. Nous n'avons pas réussi à trouver des solutions à la menace réelle que constitue le réchauffement climatique et ils en sont responsables. »

"À Cancun, les gouvernements s'étaient entendus pour limiter le réchauffement global à 2°C afin d'éviter des changements climatiques catastrophiques. Mais leur inhabilité à agir pourrait bien vouloir dire que nous n'atteindrons pas ce but et cela aura des conséquences désastreuses pour l'environnement et les gens partout dans le monde. Et ils doivent garder ce fait à l'esprit au moment de retourner chez eux. »

"Les gens ne sont pas dupes. Ils sont des centaines de millions à travers le monde à souffrir du changement climatique. Que ce soit aux États-Unis, où on a enregistré en 2011 quatorze catastrophes naturelles reliées au climat faisant pour plus de 1 milliard $ de dommage chacune, ou en Afrique, qui est aux prises avec sa pire sécheresse en 60 ans.

"Le WWF n'abandonne pas. La société civile n'abandonne pas. Les gens non plus. À la fin de cette rencontre, la lutte pour un futur sain et équitable se poursuivra, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de ce forum. »

"Il reste encore quelques heures. Si les leaders du monde sont sérieux quant à leur volonté de trouver des solutions au changement climatique, ils doivent saisir le temps qui leur reste pour s'assurer que nous maintiendrons le cap sur une limitation du réchauffement à 2°C. Ils doivent tous s'engager à respecter l'horizon de 2015 pour s'entendre sur un accord ambitieux et prendre les mesures nécessaires pour atteindre leurs objectifs. »

"Ils doivent aussi être honnête et nous dire pourquoi ils sont réunis ici et démontrer aux gens qu'ils en feront plus pour réduire la pollution et répondre de leurs actions. »

"Nous ne pouvons accepter rien de moins."

À propos du WWF

Le WWF est largement reconnu comme un chef de file dans le domaine de la protection des espèces et des habitats naturels, au Canada et à l'étranger. Au Canada, nos priorités sont le climat, l'eau douce et les océans et les gens. Pour en savoir plus, visitez le www.wwf.ca/fr.

Renseignements