Yamana Gold Inc.
TSX : YRI
NYSE : AUY

Yamana Gold Inc.

02 oct. 2014 14h33 HE

Yamana Gold émet une mise à jour sur ses activités

Production trimestrielle record au troisième trimestre, à plus de 390 000 onces

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - 2 oct. 2014) - YAMANA GOLD INC. (TSX:YRI)(NYSE:AUY) (« Yamana » ou la « Société ») a annoncé aujourd'hui ses résultats opérationnels préliminaires pour le troisième trimestre de 2014 et les faits saillants de son programme d'exploration pour la première moitié de l'année 2014.

La Société a établi un nouveau record de production trimestrielle au troisième trimestre, dépassant la barre des 390 000 onces d'équivalent or (« OEO »)(1) tout en conservant un coût comptant de maintien tout inclus(2,3) à l'intérieur de la fourchette annuelle ciblée, soit entre 825 $ et 875 $ par OEO. Les contributions les plus importantes et l'accroissement de la production proviennent principalement de Chapada, El Peñón, Canadian Malartic, Mercedes et Pilar. Cette hausse représente une progression de plus de 17 % sur les niveaux de production enregistrés au deuxième trimestre. La production au quatrième trimestre devrait, selon toute attente, augmenter davantage avec des contributions accrues venant principalement de Chapada, El Peñón, Canadian Malartic, Mercedes, Pilar et Jacobina. Yamana continue d'axer ses efforts sur ses principaux actifs, d'où elle peut tirer les plus grandes augmentations de production à moindre coût.

L'accent mis par Yamana sur l'exploration aux opérations existantes continue d'être la clé qui pourra générer davantage de valeur pour les actionnaires. Dans le cadre du programme 2014, l'emphase a été mise sur le forage intercalaire, de façon à réaliser les travaux nécessaires pour convertir à une catégorie supérieure l'importante augmentation des ressources minérales présumées réalisée en 2013, et continuera d'être axée sur la recherche d'onces de meilleure qualité, celles qui présentent un plus grand potentiel de générer rapidement des flux de trésorerie. Le budget d'exploration de la Société pour 2014 est d'environ 75 millions $, et près de 50 millions $ avaient été dépensés à la fin du mois d'août.

Les résultats d'exploration les plus probants obtenus jusqu'à présent comprennent notamment :

  • El Peñón - les réserves minérales devraient être remplacées à une teneur équivalente ou supérieure à la teneur des réserves cette année, et d'importantes opportunités d'exploration sont encore présentes, particulièrement avec la récente découverte de nouvelles structures secondaires orientées parallèlement aux axes nord-sud historiquement ciblés.
  • Minera Florida - les ressources minérales devraient être converties à une catégorie supérieure et agrandies pour soutenir la croissance des réserves minérales en 2014, avec des intersections de forage intercalaire à des teneurs équivalentes ou supérieures à la teneur des réserves.
  • Chapada - la découverte de Santa Cruz combinée à Corpo Sul et Suruca suggère la possibilité d'un système qui pourrait être beaucoup plus vaste que ce que l'on pensait à l'origine.
  • Pilar - le niveau de certitude accru quant à l'emplacement des zones à plus haute teneur, grâce à l'espacement de forage plus serré, devrait contribuer à améliorer l'efficience de l'extraction minière et à réduire la dilution, pour obtenir une production plus importante à partir d'un tonnage moindre.
  • Mercedes - les travaux de forage à GAP, situé le long de la structure entre Mercedes et Marianas, livrent des résultats positifs qui sont présentement évalués pour déterminer si les structures sont reliées, ce qui permettrait d'augmenter sensiblement les ressources et la durée de vie de la mine.
  • Gualcamayo - les résultats à Rodado Southwest, une structure à faible profondeur située près des excavations actuelles dans la mine souterraine, continuent d'indiquer un potentiel pour une opération souterraine d'envergure exploitable en vrac, avec plusieurs intersections de plus de 100 mètres.
  • Cerro Moro - les résultats d'analyse continuent de confirmer les teneurs et les épaisseurs modélisées dans le modèle de ressources.
  • Canadian Malartic et Kirkland Lake - le programme 2014 devrait fournir des indications plus précises quant à la meilleure approche à adopter pour générer de la valeur avec ce nouveau portefeuille d'actifs d'exploration.
(Tous les montants sont présentés en dollars US à moins d'indication contraire)
1. Les OEO représentent l'or plus l'argent en équivalent or basé sur un ratio de 50 : 1.
2. Fait référence à une mesure non conforme aux PCGR. Le rapprochement des mesures non conformes aux PCGR est disponible au : www.yamana.com/Q22014.
3. Comprend le coût comptant pour les sous-produits, le capital de maintien, les dépenses générales et administratives de l'entreprise, et les dépenses d'exploration.

« L'orientation stratégique de notre programme d'exploration pour 2014 consistait à mettre l'accent sur le forage intercalaire afin de convertir à une catégorie supérieure l'importante augmentation de ressources minérales que nous avons connue grâce au programme de l'an dernier. L'augmentation des ressources minérales, et ultimement des réserves minérales, à nos opérations existantes est l'élément central de la valeur ajoutée par notre programme d'exploration », a commenté William Wulftange, premier vice-président à l'exploration. « Nous continuons de récolter les succès avec notre programme d'exploration, en suivant le plan que nous avons élaboré en début d'année. Fait impressionnant : nous avons été en mesure de livrer les résultats avec un budget sensiblement réduit par rapport à l'an passé, en nous efforçant d'être toujours plus efficients dans nos travaux d'exploration, en appui aux initiatives de contrôle des coûts mises en œuvre à tous les niveaux de la Société. »

Des renseignements plus détaillés sur l'état d'avancement du programme d'exploration 2014 de la Société, incluant des tableaux complets des résultats de forage et des figures, sont disponibles (an anglais seulement) au : www.yamana.com/2014ExplorationUpdate.

La Société a déposé un rapport technique mis à jour intitulé « Technical Report on the Chapada Mine, Brazil » daté du 31 juillet 2014, sur une base volontaire afin de rendre publics les renseignements mis à jour (sur www.sedar.com).

La Société a déposé un rapport technique mis à jour intitulé « Technical Report on the Mercedes Gold-Silver Mine, Sonora State, Mexico », daté du 25 février 2014 avec une mise à jour en date du 31 mai 2014, sur une base volontaire afin de rendre publics les renseignements mis à jour (sur www.sedar.com).

Assurance de la qualité et contrôle de la qualité

Yamana intègre un programme rigoureux d'assurance de la qualité et de contrôle de la qualité pour toutes ses mines et ses projets d'exploration, qui est conforme aux meilleures pratiques de l'industrie telles qu'elles sont définies par l'ICM et le Règlement 43-101. Ces mesures comprennent le recours à des laboratoires indépendants exploités par des tiers et l'utilisation de standards et de blancs préparés professionnellement, ainsi que l'analyse de duplicatas d'échantillons à un deuxième laboratoire indépendant. Pour plus d'information sur ces programmes pour Chapada, Gualcamayo, Mercedes, Minera Florida, Canadian Malartic et El Peñón, veuillez consulter les rapports techniques suivants :

  • Technical Report on the Chapada Mine, Brazil daté du 31 juillet 2014,
  • Technical Report for Gualcamayo Project, San Juan, Argentina daté du 25 mars 2011,
  • Technical Report on the Mercedes Gold-Silver Mine, Sonora State, Mexico daté du 25 février 2014 avec une mise à jour en date du 31 mai 2014,
  • Technical Report on the Pedro Valencia Mine of Minera Florida Limitada, Central Chile daté du 22 mars 2010,
  • Technical Report on the Mineral Resource and Mineral Reserve Estimates for the Canadian Malartic Property daté du 13 août 2014, et
  • Technical Report on the El Peñón Mine, Northern Chile daté du 7 décembre 2010,

chacun de ces rapports étant disponible sur SEDAR au : www.sedar.com.

Personnes qualifiées

William Wulftange, P. Geo., premier vice-président à l'exploration de Yamana Gold Inc., est membre en règle de la Society of Mining and Metallurgical Engineers et est un géologue professionnel certifié. M. Wulftange a révisé et approuvé les renseignements scientifiques et techniques présentés dans ce communiqué, et est une personne qualifiée tel que défini par le Règlement 43-101.

M. Wulftange a vérifié les données divulguées dans le présent communiqué, y compris les données d'exploration, d'analyse et de vérification qui sous-tendent les renseignements présentés. Cette vérification comprend un examen et une validation des bases de données d'analyse applicables et un examen des certificats d'analyse.

À propos de Yamana

Yamana est un producteur d'or canadien avec un important portefeuille de mines aurifères en production, de propriétés aurifères en développement, de propriétés d'exploration, et de positions de terrain à travers les Amériques, notamment au Brésil, en Argentine, au Chili, au Mexique et au Canada. Yamana a l'intention de continuer à construire sur cette base en procédant à l'expansion de ses mines en production, à l'accroissement de sa production, au développement de nouvelles mines, à l'avancement de ses propriétés d'exploration, et en ciblant d'autres opportunités de consolidation dans l'industrie aurifère, en gardant les Amériques comme point de mire.

MISE EN GARDE CONCERNANT LES ÉNONCÉS PROSPECTIFS : Le présent communiqué contient des « énoncés prospectifs » au sens de la loi des États-Unis intitulée « Private Securities Litigation Reform Act of 1995 » et des lois canadiennes applicables sur les valeurs mobilières. À l'exception des énoncés de faits historiques se rapportant à la Société, les renseignements contenus dans les présentes constituent des énoncés prospectifs, y compris toute information concernant la stratégie de la Société, ses plans ou son futur rendement financier ou opérationnel. Les énoncés prospectifs sont caractérisés par l'emploi de mots comme « planifie », « prévoit », « budget », « cible », « projet », « a l'intention », « est d'avis », « anticipe », « estimation », et d'autres termes similaires, ou des énoncés à l'effet que certains événements ou conditions « pourraient » se produire ou « se produiront ». Les énoncés prospectifs se fondent sur les opinions, les hypothèses et les estimations de la direction qui sont considérées raisonnables au moment où les énoncés sont faits, mais qui de par leur nature sont assujettis à différents risques et incertitudes et à d'autres facteurs connus et inconnus qui pourraient faire en sorte que les résultats ou les événements réels soient sensiblement différents de ceux projetés dans les énoncés prospectifs.

Ces facteurs comprennent notamment les attentes de la Société en lien avec la production prévue et à l'effet que les plans d'exploration, de développement et d'expansion sur les projets de la Société discutés dans les présentes seront réalisés, l'impact des optimisations proposées aux projets de la Société, l'impact de la nouvelle loi minière proposée au Brésil, et l'impact de la conjoncture économique et commerciale en général, de la disponibilité globale de liquidités et de crédit selon le calendrier des flux de trésorerie et la valeur des actifs et des passifs basée sur les conditions futures projetées, les fluctuations des prix des métaux (dont l'or, le cuivre, l'argent et le zinc), les taux de change (dont le real brésilien, le peso chilien, le peso argentin, le peso mexicain et le dollar canadien en fonction du dollar US), l'impact de l'inflation, les variations possibles dans la teneur du minerai ou les taux de récupération, les changements au programme de couverture de la Société, les changements de conventions comptables, les changements dans les ressources minérales et les réserves minérales, le risque lié aux dispositions de mines secondaires, les risques liés aux acquisitions, les changements aux paramètres des projets à mesure que les plans se précisent, les changements dans les délais et les échéanciers de développement, de construction, de production et de mise en service, le risque lié aux opérations en coentreprise, la possibilité de dépassements de coûts ou de frais et dépenses imprévues sur un projet, la hausse des prix du carburant, de l'acier, de l'énergie, de la main-d'œuvre et d'autres consomptibles contribuant à une hausse des coûts et aux risques généraux inhérents à l'industrie minière, l'incapacité de l'usine, de l'équipement ou des procédés de fonctionner tel qu'anticipé, les changements imprévus dans la durée de vie d'une mine, le prix final des ventes de concentré, les résultats imprévus des études futures, les saisons et les changements climatiques imprévus, les coûts et les délais dans la mise en valeur de nouveaux gisements, le succès des activités d'exploration, les délais d'obtention des permis, la règlementation gouvernementale et le risque d'une expropriation gouvernementale ou de la nationalisation des opérations minières, les risques environnementaux, les dépenses de restauration imprévues, les différends ou les revendications à l'égard des titres, les restrictions en matière de couverture d'assurance, et les délais et l'issue possible de litiges en cours ou de conflits de travail en cours, ainsi que les facteurs de risque abordés dans le rapport de gestion annuel, le rapport de gestion le plus récent et la notice annuelle de la Société déposés auprès des autorités règlementaires en valeurs mobilières dans toutes les provinces du Canada et disponibles sur SEDAR (www.sedar.com), et dans le rapport annuel de la Société sur formulaire 40-F déposé auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis.


Bien que la Société ait tenté de répertorier les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les actes, les événements ou les résultats réels soient sensiblement différents de ceux décrits dans les énoncés prospectifs, il pourrait y avoir d'autres facteurs qui auraient pour effet que les actes, les événements ou les résultats ne soient pas tels qu'anticipés, estimés ou prévus. Rien ne garantit que les énoncés prospectifs s'avéreront exacts, ainsi les résultats réels et les événements futurs pourraient être sensiblement différents de ceux anticipés dans de tels énoncés. La Société n'assume aucune obligation d'actualiser les énoncés prospectifs si les circonstances ou les estimations, hypothèses et opinions de la direction devaient changer, sauf si requis par les lois applicables. Le lecteur est avisé de ne pas accorder d'importance indue aux énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs contenus dans les présentes sont fournis dans le but d'aider les investisseurs à comprendre le rendement financier et opérationnel prévu de la Société à la date et pour les périodes se terminant à la date présentée dans les plans et objectifs de la Société et pourraient ne pas convenir à d'autres fins.

MISE EN GARDE AUX INVESTISSEURS DES ÉTATS-UNIS CONCERNANT LES ESTIMATIONS DE RESSOURCES MINÉRALES MESURÉES, INDIQUÉES ET PRÉSUMÉES

Le présent communiqué utilise les expressions « ressources minérales », « ressources minérales mesurées », « ressources minérales indiquées », et « ressources minérales présumées » telles que définies et exigées en vertu du Règlement 43-101. Toutefois, ces expressions ne sont pas des termes définis en vertu du Industry Guide 7 et il n'est pas permis de les utiliser dans les rapports et les déclarations d'inscription des sociétés des États-Unis déposés auprès de la Commission. Les investisseurs sont avisés qu'ils ne devraient pas supposer que des gîtes minéraux dans ces catégories seront éventuellement convertis, en tout ou en partie, en réserves minérales. Les « ressources minérales présumées » comportent une grande part d'incertitude quant à leur existence et une grande part d'incertitude quant à leur faisabilité économique et légale. L'on ne doit pas supposer que des ressources minérales présumées seront éventuellement converties, en tout ou en partie, à une catégorie supérieure. Selon la règlementation canadienne, les estimations de ressources minérales présumées ne peuvent servir de fondement pour les études de faisabilité ou de préfaisabilité, sauf dans certains cas très précis. Les investisseurs sont avisés qu'ils ne doivent pas supposer que des ressources minérales présumées existent, en tout ou en partie, ni qu'elles sont économiquement ou légalement exploitables. La divulgation des « onces contenues » dans des ressources minérales est permise en vertu de la règlementation canadienne. Par contre, la Commission permet aux sociétés des États-Unis de présenter de la minéralisation qui ne constitue pas des « réserves minérales » selon les normes de la Commission uniquement en termes de tonnage et de teneur en place sans référence aux mesures unitaires. Par conséquent, les renseignements présentés dans ce communiqué pourraient ne pas être comparables à des renseignements similaires rendus publics par des sociétés des États-Unis assujetties aux exigences de présentation et de divulgation en vertu des lois fédérales des États-Unis sur les valeurs mobilières et de la règlementation de la Commission à cet égard.

Renseignements

  • Lisa Doddridge
    Vice-présidente, Communications corporatives
    et Relations avec les investisseurs
    416-815-0220
    1-888-809-0925
    investor@yamana.com